Guide de l’interface utilisateur de Query Editor

NOTE
À partir du 30 avril 2024, le Éditeur de requêtes amélioré est devenu l’éditeur par défaut pour tous les utilisateurs. L’ancien éditeur sera abandonné les 30 et 30 mai 2024 et ne sera plus disponible.

Query Editor est un outil interactif fourni par le Query Service d’Adobe Experience Platform. Il permet d’écrire, de valider et d’exécuter des requêtes pour les données d’expérience client dans l’interface utilisateur d’Experience Platform. Query Editor prend en charge le développement de requête pour l’analyse et l’exploration de données. Il vous permet également d’exécuter des requêtes interactives à des fins de développement, ainsi que des requêtes non interactives pour renseigner les jeux de données dans Experience Platform.

Pour plus d’informations sur les concepts et les fonctionnalités de Query Service, consultez la Présentation de Query Service. Pour en savoir plus sur la navigation dans l’interface utilisateur de Query Service sur Platform, consultez la Présentation de l’interface utilisateur de Query Service.

NOTE
Certaines fonctionnalités de Query Service ne sont pas fournies par la version héritée de Query Editor. Les captures d’écran utilisées dans ce document sont effectuées à l’aide de la version améliorée de Query Editor, sauf indication contraire. Consultez la section sur la Éditeur de requêtes amélioré pour plus d’informations.

Prise en main getting-started

Query Editor permet une exécution flexible des requêtes en se connectant à Query Service, et les requêtes ne s’exécutent que lorsque cette connexion est active.

Accéder à Query Editor accessing-query-editor

Pour ouvrir l’espace de travail Query Service, cliquez sur Requêtes dans le menu de navigation à gauche de l’interface utilisateur d’Experience Platform. Ensuite, pour commencer à écrire des requêtes, sélectionnez Créer une requête en haut à droite de l’écran. Ce lien est disponible depuis n’importe quelle page de l’espace de travail Query Service.

Onglet Présentation de l’espace de travail Requêtes avec l’option Créer une requête mise en surbrillance.

Connexion à Query Service connecting-to-query-service

L’éditeur de requêtes prend quelques secondes pour s’initialiser et se connecter à Query Service à son ouverture. La console vous indique qu’il est connecté, comme illustré ci-dessous. Si vous tentez d’exécuter une requête avant que l’éditeur ne soit connecté, l’exécution est retardée jusqu’à ce que la connexion soit établie.

Sortie de console du Query Editor lors de la connexion initiale.

Exécution des requêtes depuis Query Editor run-a-query

Requêtes exécutées depuis Query Editor s’exécuter de manière interactive, ce qui signifie que si vous fermez le navigateur ou quittez le navigateur, la requête est annulée. Il en va de même pour les requêtes effectuées pour générer des jeux de données à partir de sorties de requête.

L’édition améliorée de Query Editor vous permet d’écrire plusieurs requêtes dans Query Editor et d’exécuter toutes les requêtes de manière séquentielle. Voir la section sur exécution de plusieurs requêtes séquentielles pour plus d’informations.

Création de requête à l’aide du Query Editor query-authoring

Avec Query Editor, vous pouvez écrire, exécuter et enregistrer des requêtes de données d’expérience client. Toutes les requêtes enregistrées ou exécutées dans Query Editor sont accessibles à tous les utilisateurs de votre organisation bénéficiant d’un accès à Query Service.

IMPORTANT
Du 30 avril au 2024, l’éditeur de requêtes amélioré sera l’éditeur par défaut pour tous les utilisateurs. L’ancien éditeur sera abandonné les 30 et 30 mai 2024 et ne sera plus disponible.

Bouton (bascule) de l’Éditeur de requête amélioré enhanced-editor-toggle

Un bouton d’activation/désactivation de l’interface utilisateur vous permet de basculer entre la version héritée et la version améliorée de Query Editor. La version héritée est activée par défaut, bien que la version améliorée offre une meilleure accessibilité et une prise en charge multi-thème. Activez la version améliorée pour accéder aux paramètres de Query Editor.

Éditeur de requêtes avec le bouton d’activation/désactivation amélioré de l’éditeur de requêtes mis en surbrillance.

L’activation du bouton bascule l’éditeur vers le thème de lumière et améliore la lisibilité de votre syntaxe. Une icône de paramètres s’affiche également au-dessus du champ de saisie de l’éditeur de requêtes qui incorpore le bouton de saisie à saisie semi-automatique. À partir de l’icône des paramètres, vous pouvez activer le thème sombre ou désactiver/activer la saisie automatique.

TIP
Grâce à l’éditeur de requêtes amélioré, vous pouvez Désactivation de la saisie automatique de la syntaxe lors de la création d’une requête sans perdre la progression. En règle générale, si vous désactivez la fonction de saisie automatique lors de la modification, toutes les modifications apportées à la requête sont perdues.

Pour activer les thèmes sombres ou lumineux, sélectionnez l’icône de paramètres ( Icône Paramètres . ) suivi de l’option du menu déroulant qui s’affiche.

L’éditeur de requêtes avec l’icône de paramètres et l’option de menu déroulant Activer le thème sombre sont mises en surbrillance.

Exécution de plusieurs requêtes séquentielles execute-multiple-sequential-queries

L’édition améliorée de Query Editor vous permet d’écrire plusieurs requêtes dans Query Editor et d’exécuter toutes les requêtes de manière séquentielle.

L’exécution de plusieurs requêtes dans une séquence génère chacune une entrée de journal. Toutefois, seuls les résultats de la première requête s’affichent dans la console de l’éditeur de requêtes. Vérifiez le journal des requêtes si vous devez résoudre ou confirmer les requêtes qui ont été exécutées. Voir documentation sur les journaux de requête pour plus d’informations.

NOTE
Si une requête CTAS est exécutée après la première requête dans Query Editor, une table est toujours créée, mais il n’y a aucune sortie dans la console Query Editor.

Exécuter la requête sélectionnée execute-selected-query

Si vous avez écrit plusieurs requêtes mais que vous ne devez exécuter qu’une seule requête, vous pouvez mettre en surbrillance la requête choisie et sélectionner l’événement
Exécuter la requête sélectionnée Icône Cette icône est désactivée par défaut jusqu’à ce que vous sélectionniez la syntaxe de la requête dans l’éditeur.

L’éditeur de requêtes avec la variable Exécuter la requête sélectionnée en surbrillance.

Annuler la session de l’éditeur de requêtes cancel-query

Contrôlez l’exécution des requêtes et améliorez votre productivité en annulant les requêtes longues. Cette action efface l’éditeur de requêtes lors d’une exécution de requête. Gardez à l’esprit que la requête continue de s’exécuter en arrière-plan. S’il s’agit d’une requête CTAS, elle génère toujours un jeu de données de sortie. Pour annuler l’exécution dans l’éditeur et continuer à composer une instruction SQL, sélectionnez Annuler la requête après l’exécution d’une requête.

L’éditeur de requêtes avec Annuler la requête surlignée.

Une boîte de dialogue de confirmation s’affiche. Sélectionner Confirmer pour annuler la requête exécutée.

La boîte de dialogue de confirmation de requête Annuler avec l’option Confirmer est mise en surbrillance.

Résultats count result-count

L’éditeur de requêtes dispose d’une sortie de ligne maximale de 50 000 lignes. Vous pouvez choisir le nombre de lignes affichées simultanément dans la console de l’éditeur de requêtes. Pour modifier le nombre de lignes affichées dans la console, sélectionnez l’option Résultats count et sélectionnez l’une des options 50, 100, 150, 300 et 500.

La liste déroulante Query Editor avec le nombre de résultats est mise en surbrillance.

Rédaction de requêtes writing-queries

Query Editor est organisé de façon à rendre l’écriture de requête aussi facile que possible. ​ La copie d’écran ci-dessous présente l’affichage de l’éditeur dans l’interface utilisateur. Le champ d’entrée SQL et le bouton Lire sont mis en surbrillance.

Query Editor avec le champ d’entrée SQL et le bouton Lire en surbrillance.

Pour réduire le temps de développement, il est recommandé de développer vos requêtes avec des limites sur le nombre de lignes renvoyées. Par exemple : SELECT fields FROM table WHERE conditions LIMIT number_of_rows. Une fois que vous avez vérifié que votre requête produit la sortie attendue, supprimez les limites et exécutez la requête avec CREATE TABLE tablename AS SELECT, afin de générer un jeu de données avec la sortie.

Outils d’écriture dans le Query Editor writing-tools

  • Mise en surbrillance automatique de la syntaxe : facilite la lecture et l’organisation SQL.

Instruction SQL dans le Query Editor présentant une mise en surbrillance des couleurs de syntaxe.

  • Saisie automatique de mots-clés SQL : commencez à saisir votre requête, puis utilisez les touches fléchées pour accéder au terme souhaité et appuyez sur Entrée.

Quelques caractères SQL avec le menu déroulant de saisie automatique qui fournit des options du Query Editor.

  • Saisie automatique de tableau et de champ : commencez à saisir le nom du tableau auquel vous souhaitez appliquer SELECT, puis utilisez les touches fléchées pour accéder au tableau recherché et appuyez sur Entrée. Une fois qu’un tableau est sélectionné, la saisie automatique reconnaît les champs de ce tableau.

Entrée du Query Editor affichant les suggestions de noms de tableau déroulant.

Texte du format format-text

La variable Texte du format rend votre requête plus lisible en ajoutant un style de syntaxe normalisé. Sélectionner Texte du format pour normaliser tout le texte dans l’éditeur de requêtes.

NOTE
La variable Texte du format ne fonctionne pas avec les blocs anonymes. Pour savoir comment chaîner séquentiellement une ou plusieurs instructions SQL, reportez-vous à la section documentation bloquée anonyme.

L’éditeur de requêtes avec Texte du format et les instructions SQL mises en surbrillance.

Copier SQL copy-sql

Sélectionnez l’icône Copier pour copier SQL à partir de Query Editor dans le presse-papiers. Cette fonctionnalité de copie est disponible à la fois pour les modèles de requête et les requêtes nouvellement créées dans Query Editor.

Lespace de travail Requêtes avec un exemple de modèle de requête avec licône de copie mise en surbrillance.

Bouton (bascule) de configuration de saisie automatique de l’interface utilisateur auto-complete

Le Query Editor suggère automatiquement des mots-clés SQL potentiels ainsi que des détails de tableau ou de colonne pour la requête au fur et à mesure que vous l’écrivez. La fonction de saisie automatique est activée par défaut et peut être désactivée ou activée à tout moment en cliquant sur le bouton (bascule) Saisie automatique de la syntaxe dans la partie supérieure droite du Query Editor.

Le paramètre de configuration de saisie automatique est défini par utilisateur et mémorisé pour les connexions consécutives de l’utilisateur.

NOTE
Le bouton d’activation/désactivation de la saisie automatique de la syntaxe n’est disponible que pour la version héritée de Query Editor.

Query Editor avec le bouton (bascule) de saisie automatique de la syntaxe mis en surbrillance.

La désactivation de cette fonction arrête le traitement de plusieurs commandes de métadonnées et la suggestion de recommandations qui accélère généralement la vitesse de l’auteur lors de la modification des requêtes.

Lorsque vous cliquez sur le bouton (bascule) pour activer la fonction de saisie automatique, les suggestions recommandées pour les noms de tableau et de colonne ainsi que les mots-clés SQL deviennent disponibles après une courte pause. Un message de réussite dans la console sous l’éditeur de requêtes indique que la fonction est active.

Si vous désactivez la fonction de saisie automatique, une actualisation de page est nécessaire pour que cette action soit appliquée. Une boîte de dialogue de confirmation s’affiche avec trois options lorsque vous désactivez le bouton de la Saisie automatique de la syntaxe :

  • Annuler
  • Enregistrer les modifications et actualiser
  • Actualiser sans enregistrer les modifications
IMPORTANT
Si vous écrivez ou modifiez une requête lors de la désactivation de cette fonction, vous devez enregistrer les modifications apportées à votre requête avant d’actualiser la page, faute de quoi toute la progression sera perdue.

Boîte de dialogue de confirmation permettant de désactiver la fonction de saisie automatique.

Pour désactiver la fonction de saisie semi-automatique, sélectionnez l’option de confirmation appropriée.

Détection des erreurs error-detection

Query Editor valide automatiquement la requête au fur et à mesure que vous l’écrivez grâce à une validation SQL générique et une validation d’exécution spécifique. Si un trait de soulignement rouge apparaît sous la requête (comme illustré dans l’image ci-dessous), il indique une erreur dans la requête.

Entrée de Query Editor affichant le style SQL souligné en rouge pour indiquer une erreur.

Lorsque des erreurs sont détectées, vous pouvez afficher les messages d’erreur spécifiques en survolant le code SQL avec la souris.

Boîte de dialogue contenant un message d’erreur.

Détails de la requête query-details

Pour afficher une requête dans l’éditeur de requêtes, sélectionnez un modèle enregistré dans le Modèles . Le panneau Détails de la requête fournit des informations et des outils supplémentaires pour gérer la requête sélectionnée. Il affiche également des métadonnées utiles telles que la dernière fois où la requête a été modifiée et qui l’a modifiée, le cas échéant.

NOTE
La variable Afficher le planning, Ajouter un planning et Supprimer la requête Les options ne sont disponibles qu’après l’enregistrement de la requête en tant que modèle. La variable Ajouter un planning Cette option vous permet d’accéder directement au créateur de planification à partir de l’éditeur de requêtes. La variable Afficher le planning permet d’accéder directement à l’inventaire des planifications pour cette requête. Consultez la documentation sur les plannings de requête pour savoir comment création de calendriers de requête dans l’interface utilisateur.

Query Editor avec le panneau des détails de la requête mis en surbrillance.

Dans le panneau Détails, vous pouvez générer un jeu de données de sortie directement à partir de l’interface utilisateur, supprimer ou nommer la requête affichée, afficher le planning d’exécution de la requête et ajouter la requête à un planning.

Pour générer un jeu de données de sortie, sélectionnez Exécuter comme CTAS. La variable Entrer les détails du jeu de données de sortie s’affiche. Saisissez un nom et une description, puis sélectionnez Exécuter comme CTAS. Le nouveau jeu de données s’affiche dans la variable Jeux de données Onglet Parcourir . Voir la documentation d’affichage des jeux de données pour en savoir plus sur les jeux de données disponibles pour votre organisation.

NOTE
La variable Exécuter comme CTAS n’est disponible que si la requête contient not a été planifié.

La variable Entrer les détails du jeu de données de sortie boîte de dialogue.

Après avoir exécuté la variable Exécuter comme CTAS , un message de confirmation s’affiche pour vous informer de l’action réussie. Ce message contextuel contient un lien qui permet d’accéder facilement à l’espace de travail des logs de requête. Voir documentation sur les journaux de requête pour plus d’informations sur les logs de requête.

Enregistrement des requêtes saving-queries

Le Query Editor offre une fonction de sauvegarde qui vous permet d’enregistrer une requête et d’y revenir ultérieurement. Pour enregistrer une requête, sélectionnez Enregistrer dans le coin supérieur droit de Query Editor. Avant de pouvoir enregistrer une requête, vous devez lui donner un nom à l’aide du panneau Détails sur la requête.

NOTE
Les requêtes nommées et enregistrées dans à l’aide du Query Editor sont disponibles sous forme de modèles dans l’onglet Modèles du tableau de bord Requête. Pour plus d’informations, consultez la documentation sur les modèles.

Lorsque vous enregistrez une requête dans l’éditeur de requêtes, un message de confirmation s’affiche pour vous informer de la réussite de l’action. Ce message contextuel contient un lien qui permet d’accéder facilement à l’espace de travail de planification des requêtes. Voir documentation sur les requêtes de planification pour savoir comment exécuter des requêtes sur une cadence personnalisée.

Requêtes planifiées scheduled-queries

Les requêtes qui ont été enregistrées en tant que modèle peuvent être planifiées à partir de l’éditeur de requêtes. La planification des requêtes vous permet d’automatiser les exécutions de requête sur une cadence personnalisée. Vous pouvez planifier des requêtes en fonction de la fréquence, de la date et de l’heure, et choisir également un jeu de données de sortie pour vos résultats, si nécessaire. Les plannings de requête peuvent également être désactivés ou supprimés via l’interface utilisateur.

Les planifications sont définies dans l’éditeur de requêtes. Lorsque vous utilisez l’éditeur de requêtes, vous ne pouvez ajouter qu’un planning à une requête qui a déjà été créée et enregistrée. La même limitation ne s’applique pas au Query Service API.

NOTE
Les requêtes planifiées qui échouent lors de dix exécutions consécutives sont automatiquement placées dans une Quarantiné statut. Une requête avec ce statut nécessite votre intervention avant toute autre exécution. Voir requêtes mises en quarantaine pour plus d’informations.

Consultez la documentation sur les plannings de requête pour savoir comment création de calendriers de requête dans l’interface utilisateur. Pour savoir comment ajouter des plannings à l’aide de l’API, vous pouvez également lire le guide de point de terminaison des requêtes planifiées.

Toutes les requêtes planifiées sont ajoutées à la liste dans la variable Requêtes planifiées . Depuis cet espace de travail, vous pouvez surveiller l’état de toutes les tâches de requête planifiées via l’interface utilisateur. Sur le Requêtes planifiées , vous pouvez trouver des informations importantes sur les exécutions de requête et vous abonner aux alertes. Les informations disponibles incluent l’état, les détails de planification et les messages/codes d’erreur en cas d’échec de l’exécution. Voir Surveiller le document des requêtes planifiées pour plus d’informations.

Accès aux requêtes précédentes previous-queries

Toutes les requêtes exécutées à partir du Query Editor sont capturées dans le tableau Journal. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité de recherche dans l’onglet Journal pour rechercher des exécutions de requête. Les requêtes enregistrées sont répertoriées dans l’onglet Modèles.

Si une requête a été planifiée, alors l’onglet Requêtes planifiées offre une meilleure visibilité à travers l’interface utilisateur pour ces tâches de requête. Pour plus d’informations, consultez la documentation sur la surveillance des requêtes.

NOTE
Les requêtes non exécutées ne sont pas enregistrées dans le journal. Pour que la requête soit disponible dans Query Service, elle doit être exécutée ou enregistrée dans Query Editor.

Exécution de requête à l’aide de Query Editor executing-queries

Pour exécuter une requête dans Query Editor, vous pouvez saisir le langage SQL dans l’éditeur ou charger une requête précédente depuis l’onglet Journal ou Modèles, et sélectionner Lire. L’état de l’exécution de la requête s’affiche dans l’onglet Console ci-dessous et les données de sortie s’affichent dans l’onglet Résultats.

Console console

La console fournit des informations sur le statut et le fonctionnement de Query Service. La console affiche le statut de la connexion à Query Service, les opérations des requêtes en cours d’exécution et tout message d’erreur résultant de ces requêtes.

L’onglet Console de la console du Query Editor.

NOTE
La console affiche uniquement les erreurs résultant de l'exécution d'une requête. Elle n’affiche pas les erreurs de validation de requête qui se produisent avant l’exécution d’une requête.

Résultats de requête query-results

Une fois une requête terminée, les résultats sont affichés dans l’onglet Résultats, en regard de l’onglet Console. Cette vue affiche la sortie tabulaire de votre requête, qui affiche entre 50 et 500 lignes de résultats selon le choix que vous avez effectué. comptage des résultats. Il vous permet de vérifier que votre requête produit la sortie attendue. Pour générer un jeu de données avec votre requête, supprimez les limites sur les lignes renvoyées, puis exécutez la requête avec CREATE TABLE tablename AS SELECT pour générer un jeu de données avec la sortie. Consultez le tutoriel sur la génération de jeux de données pour apprendre à générer un jeu de données à partir des résultats de requête dans Query Editor.

L’onglet Résultats de la console du Query Editor affiche les résultats de l’exécution d’une requête.

Cas d’utilisation use-cases

Query Service fournit des solutions à divers cas d’utilisation dans différents secteurs d’activité et scénarios commerciaux. Ces exemples pratiques montrent la flexibilité et l'impact du service pour répondre à divers besoins. À Découvrez comment Query Service peut répondre à vos besoins spécifiques., explorez la collection complète de documents de cas d’utilisation. Découvrez comment utiliser Query Service pour fournir des insights et des solutions pour une efficacité opérationnelle et une réussite commerciale améliorées.

Exécuter des requêtes avec le tutoriel vidéo sur Query Service query-tutorial-video

La vidéo suivante montre comment exécuter des requêtes dans l’interface Adobe Experience Platform et dans un client PSQL. La vidéo présente également l’utilisation de propriétés individuelles dans un objet XDM, des fonctions définies par l’Adobe et comment utiliser des requêtes CREATE TABLE AS SELECT (CTAS).

Étapes suivantes

Maintenant que vous connaissez les fonctionnalités disponibles dans le Query Editor et que vous savez naviguer dans l’application, vous pouvez commencer à créer vos requêtes directement sur Platform. Pour plus d’informations sur l’exécution de requêtes SQL par rapport aux jeux de données dans Data Lake, consultez le guide sur ’exécution de requêtes.

recommendation-more-help
ccf2b369-4031-483f-af63-a93b5ae5e3fb