API AEM GraphQL à utiliser avec des fragments de contenu graphql-api-for-use-with-content-fragments

Découvrez comment utiliser les fragments de contenu dans Adobe Experience Manager (AEM) as a Cloud Service avec l’API AEM GraphQL pour la diffusion de contenu en mode découplé.

L’API GraphQL d’AEM as a Cloud Service utilisée avec des fragments de contenu repose principalement sur l’API open source standard GraphQL.

L’utilisation de l’API GraphQL dans AEM permet la diffusion efficace de fragments de contenu aux clients JavaScript dans les implémentations CMS découplées :

  • en évitant les demandes d’API itératives comme avec REST ;
  • en veillant à ce que la diffusion soit limitée aux exigences spécifiques ;
  • en permettant de diffuser en bloc exactement ce qui est nécessaire pour le rendu en réponse à une seule requête d’API.
NOTE
GraphQL est actuellement utilisé dans deux scénarios (distincts) dans Adobe Experience Manager (AEM) as a Cloud Service :
NOTE
Pour obtenir les informations les plus récentes sur les API de Experience Manager, consultez également la page API ADOBE EXPERIENCE MANAGER AS A CLOUD SERVICE.

L’API GraphQL graphql-api

GraphQL est :

  • «  …un langage de requête pour les API et un environnement d’exécution pour répondre à ces requêtes avec vos données existantes. GraphQL fournit une description complète et compréhensible des données de votre API, permet aux clients de demander exactement ce dont ils ont besoin et rien de plus, facilite l’évolution des API au fil du temps et donne accès à de puissants outils de développement.

    Voir GraphQL.org

  • «  …une spécification ouverte pour une couche d’API flexible. Placez GraphQL sur vos back-ends existants pour créer des produits plus rapidement que jamais…  ».

    Voir Explore GraphQL.

  • « … un langage et une spécification de requête de données développés en interne par Facebook en 2012 avant d’être rendus open source en 2015. C’est une alternative aux architectures basées sur REST destinée à accroître la productivité des développeurs et à réduire les quantités de données transférées. GraphQL est utilisé en production par des centaines d’entreprises de toutes tailles… »

    Voir GraphQL Foundation.

Pour plus d’informations sur l’API GraphQL, voir les sections suivantes (parmi de nombreuses autres ressources) :

La mise en œuvre GraphQL pour AEM repose sur la bibliothèque Java GraphQL standard. Voir :

Terminologie GraphQL graphql-terminology

GraphQL utilise les éléments suivants :

Voir la Présentation de GraphQL (GraphQL.org) pour des détails complets, y compris les Bonnes pratiques.

Types de requêtes GraphQL graphql-query-types

GraphQL permet de réaliser des requêtes pour renvoyer, au choix :

AEM fournit des fonctionnalités de conversion des requêtes (des deux types) en Requêtes persistantes, qui peuvent être mises en cache par Dispatcher et le réseau CDN.

Bonnes pratiques en matière de requêtes GraphQL (Dispatcher et réseau CDN) graphql-query-best-practices

Il est recommandé d’utiliser les Requêtes persistantes sur les instances de publication en raison des avantages suivants :

  • Elles sont mises en cache.
  • Elles sont gérées de manière centralisée par AEM as a Cloud Service.
NOTE
En règle générale, les instances de création ne possèdent pas de Dispatcher/réseau CDN. L’utilisation des requêtes persistantes n’offre donc aucun avantage, sauf à des fins de test.

Les requêtes GraphQL utilisant des requêtes POST ne sont pas recommandées, car elles ne sont pas mises en cache. Par conséquent, dans une instance par défaut, Dispatcher est configuré pour bloquer ces requêtes.

Bien que GraphQL prenne également en charge les requêtes de GET, celles-ci peuvent atteindre des limites (par exemple, la longueur de l’URL) qui peuvent être évitées à l’aide des requêtes persistantes.

Voir Activer le cache des requêtes persistantes pour plus de détails.

NOTE
Pour autoriser les requêtes directes et/ou POST dans Dispatcher, vous pouvez demander à votre administrateur ou administratrice système de :
NOTE
Il se peut que la possibilité d’effectuer des requêtes directes devienne obsolète à un moment donné.

IDE GraphiQL graphiql-ide

Vous pouvez tester et déboguer des requêtes GraphQL à l’aide de l’IDE GraphiQL.

Cas d’utilisation pour la création, la prévisualisation et la publication use-cases-author-preview-publish

Les cas d’utilisation peuvent dépendre du type d’environnement AEM as a Cloud Service :

  • Environnement de publication, utilisé pour :

    • Réaliser des requête de données pour l’application JS (cas d’utilisation standard)
  • Environnement de prévisualisation, utilisé pour :

    • Prévisualiser des requêtes avant le déploiement dans l’environnement de publication
      • Réaliser des requête de données pour l’application JS (cas d’utilisation standard)
  • Environnement de création, utilisé pour :

    • Réaliser des requêtes de données à des fins de gestion de contenu :

      • GraphQL dans AEM as a Cloud Service est actuellement une API en lecture seule.
      • L’API REST peut être utilisée pour les opérations CR(u)D.

Autorisations permission

Les autorisations sont celles requises pour accéder aux ressources.

Les requêtes GraphQL sont exécutées avec l’autorisation de l’utilisateur ou utilisatrice AEM de la requête sous-jacente. Si l’utilisateur ou l’utilisatrice ne dispose pas d’un accès en lecture à certains fragments (stockés en tant que ressources), ils ne feront pas partie du jeu de résultats.

En outre, l’utilisateur doit avoir accès à un point de terminaison GraphQL pour pouvoir exécuter des requêtes GraphQL.

Génération de schémas schema-generation

GraphQL est une API fortement typée, ce qui signifie que les données doivent être clairement structurées et organisées par type.

La spécification GraphQL fournit une série de directives sur la création d’une API robuste pour interroger les données sur une certaine instance. Pour ce faire, un client doit récupérer la variable Schéma, qui contient tous les types nécessaires à une requête.

Pour les fragments de contenu, les schémas GraphQL (structure et types) reposent sur des Modèles de fragments de contenu activés et leurs types de données

CAUTION
Tous les schémas GraphQL (dérivés de modèles de fragments de contenu qui ont été activés) sont lisibles par le point d’entrée GraphQL.
En d’autres termes, vous devez vous assurer qu’aucune donnée sensible n’est disponible, car elle peut être divulguée de cette façon ; par exemple, cela concerne des informations qui peuvent être présentes sous forme de noms de champ dans la définition de modèle.

Par exemple, si un utilisateur ou une utilisatrice crée un modèle de fragment de contenu appelé Article, alors AEM génère un ArticleModel de type GraphQL. Les champs de ce type correspondent aux champs et aux types de données définis dans le modèle. AEM crée également des points d’entrée pour les requêtes qui opèrent sur ce type, comme articleByPath ou articleList.

  1. Un modèle de fragment de contenu :

    Modèle de fragment de contenu à utiliser avec GraphQL

  2. Le schéma GraphQL correspondant (sortie de la documentation automatique GraphiQL) :
    Schéma GraphQL basé sur le modèle de fragment de contenu

    Cela montre que le type généré ArticleModel contient plusieurs champs.

    • Trois d’entre eux ont été contrôlés par l’utilisateur : author, main et referencearticle.

    • Les autres champs ont été ajoutés automatiquement par AEM et représentent des méthodes utiles pour fournir des informations sur un certain fragment de contenu (dans cet exemple, les « champs d’aide » _path, _metadata et _variations).

  3. Après qu’un utilisateur a créé un fragment de contenu reposant sur le modèle d’article, il peut être interrogé via GraphQL. Vous trouverez des exemples à la section Exemples de Requêtes (basée sur un modèle de structure de fragment de contenu à utiliser avec GraphQL).

Dans GraphQL pour AEM, le schéma est flexible. Cela signifie qu’il est généré automatiquement à chaque fois qu’un modèle de fragment de contenu est créé, mis à jour ou supprimé. Les caches de schémas de données sont également actualisés lorsque vous mettez à jour un modèle de fragment de contenu.

Les caches de schémas de données sont également actualisés lorsque vous mettez à jour un modèle de fragment de contenu.

Le service Sites GraphQL écoute (en arrière-plan) toutes les modifications apportées à un modèle de fragment de contenu. Lorsque des mises à jour sont détectées, seule cette partie du schéma est régénérée. Cette optimisation permet de gagner du temps et d’apporter de la stabilité.

Par exemple, si vous :

  1. Installez un package contenant Content-Fragment-Model-1 et Content-Fragment-Model-2 :

    1. Les types GraphQL pour Model-1 et Model-2 sont générés.
  2. Puis modifiez Content-Fragment-Model-2 :

    1. Seul le type Model-2 GraphQL sera mis à jour.

    2. Alors que Model-1 restera le même.

NOTE
Il est important de le noter si vous souhaitez effectuer des mises à jour en bloc sur les modèles de fragments de contenu via l’API REST, ou autrement.

Le schéma est desservi par le même point d’entrée que les requêtes GraphQL, le client gérant le fait que le schéma est appelé avec l’extension GQLschema. Par exemple, l’exécution d’une requête GET simple sur /content/cq:graphql/global/endpoint.GQLschema entraîne la sortie du schéma avec le type de contenu : text/x-graphql-schema;charset=iso-8859-1.

Génération de schémas – Modèles dépubliés schema-generation-unpublished-models

Lorsque des fragments de contenu sont imbriqués, il se peut qu’un modèle de fragment de contenu parent soit publié, mais pas un modèle référencé.

NOTE
L’interface utilisateur d’AEM empêche cela, mais si la publication est effectuée par programmation ou avec des packages de contenu, elle peut être effectuée.

Dans ce cas, AEM génère un schéma incomplet pour le modèle de fragment de contenu parent. Cela signifie que la référence au fragment, qui dépend du modèle dépublié, est supprimée du schéma.

Champs fields

Le schéma comporte des champs individuels de deux catégories de base :

  • Champs que vous générez.

    Une sélection de types de données est utilisée pour créer des champs en fonction de la configuration du modèle de fragment de contenu. Les noms des champs proviennent du champ Nom de la propriété de l’onglet Type de données.

    • Prenez également en compte le paramètre Rendre en tant que, car les utilisateurs et utilisatrices peuvent configurer certains types de données. Par exemple, un champ de texte d’une seule ligne peut être configuré pour contenir plusieurs textes d’une seule ligne en choisissant multifield dans la liste déroulante.
  • GraphQL pour AEM génère également plusieurs champs d’assistance.

Types de données data-types

GraphQL pour AEM prend en charge une liste de types. Tous les types de données de modèles de fragments de contenu pris en charge et les types GraphQL correspondants sont représentés :

Modèle de fragment de contenu – Type de données
Type GraphQL
Description
Une seule ligne de texte
String, [String]
Utilisé pour les chaînes simples telles que les noms d’auteur, les noms d’emplacement, etc.
Plusieurs lignes de texte
String, [String]
Utilisé pour la sortie de texte, telle que le corps d’un article
Nombre
Float, [Float]
Utilisé pour afficher le nombre à virgule flottante et les nombres réguliers
Booléen
Boolean
Utilisé pour afficher les cases à cocher → simples instructions vrai/faux
Date et heure
Calendar
Utilisé pour afficher la date et l’heure au format ISO 8601. Selon le type sélectionné, trois versions sont disponibles dans AEM GraphQL : onlyDate, onlyTime, dateTime
Énumération
String
Utilisé pour afficher une option à partir d’une liste d’options définies lors de la création du modèle
Balises
[String]
Utilisé pour afficher une liste de chaînes représentant les balises utilisées dans AEM
Référence de contenu
String, [String]
Utilisé pour afficher le chemin vers une autre ressource dans AEM
Référence du fragment
Type de modèle

Champ unique : Model - Type de modèle, référencé directement

Multichamp, avec un type référencé : [Model] - Tableau de type Model, référencé directement depuis le tableau

Multichamp, avec plusieurs types référencés : [AllFragmentModels] - Tableau de tous les types de modèles, référencé depuis un tableau avec type union
Utilisé pour référencer un ou plusieurs fragments de contenu de certains types de modèles, définis lors de la création du modèle

Champs d’assistant helper-fields

Outre les types de données pour les champs générés par l’utilisateur, GraphQL pour AEM génère également plusieurs assistance pour identifier un fragment de contenu ou fournir des informations supplémentaires sur ce dernier.

Ces champs d’assistance sont précédés d’un _ pour distinguer ce qui a été défini par l’utilisateur ou l’utilisatrice de ce qui a été généré automatiquement.

Chemin d’accès path

Le champ de chemin est utilisé comme identificateur dans AEM GraphQL. Il représente le chemin d’accès de la ressource de fragment de contenu dans le référentiel AEM. Nous l’avons choisi comme identificateur d’un fragment de contenu, car il :

  • est unique dans AEM ;
  • peut facilement être récupéré.

Le code suivant affiche les chemins de tous les fragments de contenu créés à partir du modèle de fragment de contenu Author, comme décrit dans le tutoriel WKND.

{
  authorList {
    items {
      _path
    }
  }
}

Pour récupérer un fragment de contenu unique d’un type spécifique, vous devez commencer par déterminer son chemin d’accès. Par exemple :

{
  authorByPath(_path: "/content/dam/wknd-shared/en/contributors/sofia-sj-berg") {
    item {
      _path
      firstName
      lastName
    }
  }
}

Voir Exemple de requête – Un fragment de ville unique et spécifique.

Métadonnées metadata

Par le biais de GraphQL, AEM expose également les métadonnées d’un fragment de contenu. Les métadonnées sont les informations qui décrivent un fragment de contenu, comme le titre d’un fragment de contenu, le chemin d’accès à la miniature, la description d’un fragment de contenu, la date de création, etc.

Les métadonnées étant générées par l’éditeur de schémas et n’ayant donc pas de structure spécifique, le type TypedMetaData GraphQL a été implémenté pour exposer les métadonnées d’un fragment de contenu. TypedMetaData expose les informations regroupées selon les types scalaires suivants :

Champ
stringMetadata:[StringMetadata]!
stringArrayMetadata:[StringArrayMetadata]!
intMetadata:[IntMetadata]!
intArrayMetadata:[IntArrayMetadata]!
floatMetadata:[FloatMetadata]!
floatArrayMetadata:[FloatArrayMetadata]!
booleanMetadata:[BooleanMetadata]!
booleanArrayMetadata:[booleanArrayMetadata]!
calendarMetadata:[CalendarMetadata]!
calendarArrayMetadata:[CalendarArrayMetadata]!

Chaque type scalaire représente soit une paire nom-valeur unique, soit un tableau de paires nom-valeur, où la valeur d’une paire est du type dans lequel elle a été regroupée.

Par exemple, si vous souhaitez récupérer le titre d’un fragment de contenu, nous savons que cette propriété est une propriété Chaîne et recherchons donc toutes les métadonnées Chaîne :

Pour rechercher des métadonnées :

{
  authorByPath(_path: "/content/dam/wknd-shared/en/contributors/sofia-sj-berg") {
    item {
      _metadata {
        stringMetadata {
          name
          value
        }
      }
    }
  }
}

Vous pouvez afficher tous les types GraphQL de métadonnées si vous affichez le schéma GraphQL généré. Tous les types de modèle ont le même TypedMetaData.

NOTE
Différence entre les métadonnées normales et les métadonnées de tableau
Gardez à l’esprit que StringMetadata et StringArrayMetadata se rapportent tous deux à ce qui est stocké dans le référentiel et non à la façon dont vous les récupérez.
Par exemple, en appelant le champ stringMetadata, vous recevriez un tableau de toutes les métadonnées stockées dans le référentiel comme String et en appelant stringArrayMetadata, vous recevriez un tableau de toutes les métadonnées stockées dans le référentiel comme String[].

Voir Exemple de requête pour les métadonnées – Répertorier les métadonnées des prix intitulés GB.

Variations variations

Le champ _variations a été implémenté pour simplifier la recherche de variations d’un fragment de contenu. Par exemple :

{
  authorByPath(_path: "/content/dam/wknd-shared/en/contributors/ian-provo") {
    item {
      _variations
    }
  }
}
NOTE
Le champ _variations ne contient pas de variation master, car techniquement les données d’origine (référencées comme Principal dans l’interface utilisateur) ne sont pas considérées comme une variation explicite.

Voir Exemple de requête – Toutes les villes avec une variation nommée.

NOTE
Si la variation donnée n’existe pas pour un fragment de contenu, les données d’origine (également appelées variation principale) sont renvoyées comme valeur (de secours) par défaut.

Variables GraphQL graphql-variables

GraphQL permet de placer des variables dans la requête. Pour plus d’informations, voir Documentation GraphQL pour les variables.

Par exemple, pour obtenir tous les fragments de contenu de type Author dans une variation spécifique (si disponible), vous pouvez spécifier l’argument variation dans GraphiQL.

Variables GraphQL

Requête  :

query($variation: String!) {
  authorList(variation: $variation) {
    items {
      _variation
      lastName
      firstName
    }
  }
}

Variables de requête  :

{
  "variation": "another"
}

Cette requête renverra la liste complète des auteurs. Les auteurs qui n’ont pas la variation another reviendront aux données d’origine (_variation indiquera master dans ce cas).

Appliquez un filtre si vous souhaitez limiter la liste aux céateurs et créatrices qui fournissent la variation spécifiée (et ignorer les créateurs et créatrices qui reviennent aux données d’origine) :

query($variation: String!) {
  authorList(variation: $variation, filter: {
    _variation: {
      _expressions: {
        value: $variation
      }
    }
  }) {
    items {
      _variation
      lastName
      firstName
    }
  }
}

Directives GraphQL graphql-directives

Dans GraphQL, il est possible de modifier la requête en fonction de variables, nommées directives GraphQL.

Par exemple, vous pouvez inclure ici le champ adventurePrice dans une requête pour tous les AdventureModels, en fonction d’une variable includePrice.

Directives GraphQL

Requête  :

query GetAdventureByType($includePrice: Boolean!) {
  adventureList {
    items {
      title
      price @include(if: $includePrice)
    }
  }
}

Variables de requête  :

{
    "includePrice": true
}

Filtrage filtering

Vous pouvez également utiliser le filtrage dans vos requêtes GraphQL pour renvoyer des données spécifiques.

Le filtrage utilise une syntaxe basée sur des expressions et des opérateurs logiques.

La partie la plus atomique est une expression unique qui peut être appliquée au contenu d’un certain champ. Il compare le contenu du champ avec une valeur constante donnée.

Par exemple, l’expression

{
  value: "some text"
  _op: EQUALS
}

compare le contenu du champ à la valeur some text et réussit si le contenu est égal à la valeur. Dans le cas contraire, l’expression échouera.

Les opérateurs suivants peuvent être utilisés pour comparer les champs à une certaine valeur :

Opérateur
Type(s)
L’expression réussit si…
EQUALS
String, ID, Boolean
…la valeur est exactement la même que le contenu du champ.
EQUALS_NOT
String, ID
…la valeur n’est pas identique au contenu du champ.
CONTAINS
String
…le contenu du champ contient la valeur ({ value: "mas", _op: CONTAINS } correspondra à Christmas, Xmas, master…).
CONTAINS_NOT
String
…le contenu du champ ne contient pas la valeur.
STARTS_WITH
ID
…l’identifiant commence par une certaine valeur ({ value: "/content/dam/", _op: STARTS_WITH correspondra à /content/dam/path/to/fragment, mais pas à /namespace/content/dam/something.
EQUAL
Int, Float
…la valeur est exactement la même que le contenu du champ.
UNEQUAL
Int, Float
…la valeur n’est pas identique au contenu du champ.
GREATER
Int, Float
…le contenu du champ est supérieur à la valeur.
GREATER_EQUAL
Int, Float
…le contenu du champ est supérieur ou égal à la valeur.
LOWER
Int, Float
…le contenu du champ est inférieur à la valeur.
LOWER_EQUAL
Int, Float
…le contenu du champ est inférieur ou égal à la valeur.
AT
Calendar, Date, Time
…le contenu du champ est exactement le même que la valeur (y compris le réglage du fuseau horaire).
NOT_AT
Calendar, Date, Time
…le contenu du champ n’est pas identique à la valeur.
BEFORE
Calendar, Date, Time
…le moment indiqué par la valeur est antérieur au moment indiqué par le contenu du champ.
AT_OR_BEFORE
Calendar, Date, Time
…le moment indiqué par la valeur est antérieur ou égal au moment indiqué par le contenu du champ.
AFTER
Calendar, Date, Time
…le moment indiqué par la valeur est postérieur au moment indiqué par le contenu du champ.
AT_OR_AFTER
Calendar, Date, Time
…le moment indiqué par la valeur est postérieur ou égal au moment indiqué par le contenu du champ.

Certains types vous permettent également de spécifier des options supplémentaires qui modifient la manière dont une expression est évaluée :

Option
Type(s)
Description
_ignoreCase
String
Ignore la casse d’une chaîne ; par exemple, une valeur de time correspond à TIME, time, tImE, …
_sensitiveness
Float
Permet une certaine marge pour que les valeurs float soient considérées comme identiques (pour contourner les limitations techniques en raison de la représentation interne des valeurs float). Cette option n’est pas recommandée en raison de son impact négatif sur les performances.

Les expressions peuvent être combinées à un jeu à l’aide d’un opérateur logique (_logOp) :

  • OR : le jeu d’expressions réussit si au moins une expression réussit.
  • AND : le jeu d’expressions réussit si toutes les expressions réussissent (par défaut).

Chaque champ peut être filtré par son propre jeu d’expressions. Les jeux d’expressions de tous les champs mentionnés dans l’argument de filtre seront finalement combinés par leur propre opérateur logique.

Une définition de filtre (transmise comme l’argument filter dans une requête) contient les éléments suivants :

  • Une sous-définition pour chaque champ (le champ est accessible par son nom, par exemple, il y a une lastName dans le filtre pour la variable lastName champ dans le Type de données (champ)
  • Chaque sous-définition contient le tableau _expressions, qui fournit le jeu d’expressions, ainsi que le champ _logOp, qui définit l’opérateur logique avec lequel les expressions doivent être combinées.
  • Chaque expression est définie par la valeur (champ value) et l’opérateur (champ _operator) auxquels le contenu d’un champ doit être comparé.

Vous pouvez omettre _logOp si vous souhaitez combiner des éléments avec AND et _operator si vous souhaitez vérifier l’égalité, car il s’agit des valeurs par défaut.

L’exemple suivant illustre une requête complète qui filtre toutes les personnes dont le lastName est Provo ou contenant sjö, quel que soit le cas :

{
  authorList(filter: {
    lastname: {
      _logOp: OR
      _expressions: [
        {
          value: "sjö",
          _operator: CONTAINS,
          _ignoreCase: true
        },
        {
          value: "Provo"
        }
      ]
    }
  }) {
    items {
      lastName
      firstName
    }
  }
}

Il n’est pas recommandé de filtrer les champs imbriqués (bien que cela soit possible), car cela peut entraîner des problèmes de performances.

Pour accéder à d’autres exemples, voir :

Tri sorting

Cette fonctionnalité vous permet de trier les résultats de la requête en fonction d’un champ spécifié.

Les critères de tri sont les suivants :

  • il s’agit d’une liste de valeurs séparées par des virgules représentant le chemin du champ,

    • le premier champ de la liste définit l’ordre de tri principal, le second champ est utilisé si deux valeurs du critère de tri principal sont égales, le troisième si les deux premiers critères sont égaux, etc.
    • notation pointillée, c’est-à-dire field1.subfield.subfield, etc…
  • avec un sens d’ordre optionnel,

    • ASC (croissant) ou DESC (décroissant) ; la valeur par défaut est ASC,
    • le sens d’ordre peut être spécifié par champ : vous pouvez trier un champ par ordre croissant et un autre par ordre décroissant (name, firstName DESC).

Par exemple :

query {
  authorList(sort: "lastName, firstName") {
    items {
      firstName
      lastName
    }
  }
}

Un autre exemple :

{
  authorList(sort: "lastName DESC, firstName DESC") {
    items {
        lastName
        firstName
    }
  }
}

Vous pouvez également trier un champ dans un fragment imbriqué au format nestedFragmentname.fieldname.

NOTE
Cette opération peut avoir un impact négatif sur les performances.

Par exemple :

query {
  articleList(sort: "authorFragment.lastName")  {
    items {
      title
      authorFragment {
        firstName
        lastName
        birthDay
      }
      slug
    }
  }
}

Pagination paging

Cette fonctionnalité vous permet d’effectuer une pagination sur les types de requête qui renvoient une liste. Deux méthodes sont proposées :

  • offset et limit dans une requête List
  • first et after dans une requête Paginated

Requête de liste : « offset » et « limit » list-offset-limit

Dans une requête ...List, vous pouvez utiliser offset et limit pour renvoyer un sous-ensemble spécifique de résultats :

  • offset : spécifie le premier jeu de données à renvoyer.
  • limit : spécifie le nombre maximal de jeux de données à renvoyer.

Par exemple, pour obtenir la page de résultats contenant jusqu’à cinq articles, en commençant par le cinquième article de la liste complète des résultats, effectuez l’opération suivante :

query {
   articleList(offset: 5, limit: 5) {
    items {
      authorFragment {
        lastName
        firstName
      }
    }
  }
}
NOTE
  • La pagination nécessite un ordre de tri stable pour fonctionner correctement sur plusieurs requêtes demandant différentes pages du même jeu de résultats. Par défaut, il utilise le chemin d’accès au référentiel de chaque élément du jeu de résultats pour s’assurer que l’ordre est toujours le même. Si un ordre de tri différent est utilisé et si ce tri ne peut pas être effectué au niveau de la requête JCR, cela a un impact sur les performances, car le jeu complet de résultats doit être chargé en mémoire avant que les pages puissent être déterminées.

  • Plus le décalage est élevé, plus il faudra de temps pour ignorer les éléments du jeu complet de résultats de la requête JCR. Une autre solution pour les jeux de résultats volumineux consiste à utiliser la requête paginée avec la méthode first et after.

Requête paginée : « first » et « after » paginated-first-after

Le type de requête ...Paginated utilise la plupart des fonctionnalités du type de requête ...List (filtrage et tri), mais au lieu d’utiliser les arguments offset/limit, il utilise les arguments first/after tels que définis dans la Spécification des connexions basées sur le curseur GraphQL. Consultez une introduction moins formelle dans la Présentation de GraphQL.

  • first : les n premiers éléments à renvoyer.
    La valeur par défaut est 50.
    La valeur maximale est 100.
  • after : le curseur qui détermine le début de la page demandée. Notez que l’élément représenté par le curseur n’est pas inclus dans le jeu de résultats. Le curseur d’un élément est déterminé par le champ cursor de la structure edges.

Par exemple, vous pouvez afficher la page des résultats contenant jusqu’à cinq aventures, à partir de l’élément donné du curseur dans la liste complète des résultats :

query {
    adventurePaginated(first: 5, after: "ODg1MmMyMmEtZTAzMy00MTNjLThiMzMtZGQyMzY5ZTNjN2M1") {
        edges {
          cursor
          node {
            title
          }
        }
        pageInfo {
          endCursor
          hasNextPage
        }
    }
}
NOTE
  • Par défaut, la pagination utilise l’UUID du nœud du référentiel représentant le fragment afin de s’assurer que l’ordre des résultats est toujours le même. Lorsque sort est utilisé, l’UUID est implicitement utilisé pour assurer un tri unique, même pour deux éléments disposant de clés de tri identiques.

  • En raison de contraintes techniques internes, les performances se dégradent si le tri et le filtrage sont appliqués aux champs imbriqués. Il est donc recommandé d’utiliser des champs de filtrage/tri stockés au niveau racine. Il s’agit également de la méthode recommandée si vous souhaitez interroger des jeux de résultats paginés volumineux.

Diffusion d’images optimisées pour le web dans des requêtes GraphQL web-optimized-image-delivery-in-graphql-queries

La diffusion d'images optimisées pour le Web permet d'utiliser une requête Graphql pour :

  • Demande d’une URL à une image de ressource DAM (référencée par une Référence de contenu)

  • Transmettez des paramètres avec la requête, de sorte qu’un rendu spécifique de l’image soit automatiquement généré et renvoyé.

    note note
    NOTE
    Le rendu spécifié n’est pas stocké dans AEM Assets. Le rendu est généré et conservé dans le cache pendant une courte période.
  • Renvoyer l’URL dans le cadre de la diffusion JSON

Vous pouvez utiliser AEM pour :

Cela signifie que les commandes sont appliquées lors de l’exécution de la requête, de la même manière que les paramètres d’URL sur les demandes GET pour ces images.

Vous pouvez ainsi créer dynamiquement des rendus d’image pour la diffusion JSON, ce qui évite d’avoir à créer et stocker manuellement ces rendus dans le référentiel.

La solution de GraphQL vous permet :

  • Demander une URL : utilisez _dynamicUrl sur le ImageRef reference

  • Pass parameters : add _assetTransform dans l’en-tête de liste où vos filtres sont définis ;

NOTE
A Référence de contenu peut être utilisé pour les ressources DAM et Dynamic Media. La récupération de l’URL appropriée utilise différents paramètres :
  • _dynamicUrl : ressource DAM
  • _dmS7Url : une ressource Dynamic Media
Si l’image référencée est une ressource DAM, la valeur de _dmS7Url sera null. Voir Diffusion de ressources Dynamic Media par URL dans les requêtes GraphQL.

Structure de la demande de transformation structure-transformation-request

AssetTransform (_assetTransform) est utilisé pour effectuer les demandes de transformation d’URL.

La structure et la syntaxe sont les suivantes :

  • format : une énumération avec tous les formats pris en charge par son extension : GIF, PNG, PNG8, JPG, PJPG, BJPG, WEBP, WEBPLL ou WEBPLY ;

  • seoName : une chaîne qui est utilisée comme nom de fichier au lieu du nom de nœud ;

  • crop : une sous-structure d’image, si la largeur ou la hauteur est omise alors la hauteur ou la largeur est utilisée comme même valeur ;

    • xOrigin : l’origine x de l’image, obligatoire ;
    • yOrigin : l’origine y de l’image, obligatoire ;
    • width : la largeur de l’image ;
    • height : la hauteur de l’image ;
  • size : une sous-structure de dimension, si la largeur ou la hauteur est omise alors la hauteur ou la largeur est utilisée comme même valeur ;

    • width : la largeur de la dimension ;
    • height : la hauteur de la dimension ;
  • rotation : une énumération de toutes les rotations prises en charge : R90, R180, R270 ;

  • flip : une énumération de HORIZONTAL, VERTICAL, HORIZONTAL_AND_VERTICAL ;

  • quality : un entier compris entre 1 et 100 indiquant le pourcentage de la qualité de l’image ;

  • width : un entier qui définit la largeur de l’image de sortie, mais qui est ignoré par le générateur d’images ;

  • preferWebp : une valeur booléenne qui indique si webp est préférable (la valeur par défaut est false).

La transformation d’URL est disponible pour tous les types de requête : par chemin, liste ou paginé.

Diffusion d’images optimisées pour le web avec des paramètres complets web-optimized-image-delivery-full-parameters

Voici un exemple de requête avec un ensemble complet de paramètres :

{
  articleList(
    _assetTransform: {
      format:GIF
      seoName:"test"
      crop:{
        xOrigin:10
        yOrigin:20
        width:50
        height:45
      }
      size:{
        height:100
        width:200
      }
      rotation:R90
      flip:HORIZONTAL_AND_VERTICAL
      quality:55
      width:123
      preferWebp:true
    }
  ) {
    items {
      _path
      featuredImage {
        ... on ImageRef {
          _dynamicUrl
        }
      }
    }
  }
}

Diffusion d’images optimisées pour le web avec une variable de requête unique web-optimized-image-delivery-single-query-variable

L’exemple suivant illustre l’utilisation d’une variable de requête unique :

query ($seoName: String!) {
  articleList(
    _assetTransform: {
      format:GIF
      seoName:$seoName
      crop:{
        xOrigin:10
        yOrigin:20
        width:50
        height:45
      }
      size:{
        height:100
        width:200
      }
      rotation:R90
      flip:HORIZONTAL_AND_VERTICAL
      quality:55
      width:123
      preferWebp:true
    }
  ) {
    items {
      _path
      featuredImage {
        ... on ImageRef {
          _dynamicUrl
        }
      }
    }
  }
}

Diffusion d’images optimisées pour le web avec plusieurs variables de requête web-optimized-image-delivery-multiple-query-variables

L’exemple suivant illustre l’utilisation de plusieurs variables de requête :

query ($seoName: String!, $format: AssetTransformFormat!) {
  articleList(
    _assetTransform: {
      format:$format
      seoName:$seoName
      crop:{
        xOrigin:10
        yOrigin:20
        width:50
        height:45
      }
      size:{
        height:100
        width:200
      }
      rotation:R90
      flip:HORIZONTAL_AND_VERTICAL
      quality:55
      width:123
      preferWebp:true
    }
  ) {
    items {
      _path
      featuredImage {
        ... on ImageRef {
          _dynamicUrl
        }
      }
    }
  }
}

Demande de diffusion d’images optimisées pour le web par URL web-optimized-image-delivery-request-url

Si vous enregistrez votre requête en tant que requête persistante (par exemple, avec le nom dynamic-url-x) vous pouvez alors exécuter directement la requête persistante.

Par exemple, pour exécuter directement les exemples précédents (enregistrés en tant que requêtes persistantes), utilisez les URL suivantes :

  • Paramètre unique ; Requête persistante nommée dynamic-url-x

    • http://localhost:4502/graphql/execute.json/wknd-shared/dynamic-url-x;seoName=xxx

      La réponse se présente comme suit :

      Diffusion d’images à l’aide de paramètres

  • Paramètres multiples ; Requête persistante nommée dynamic

    • http://localhost:4502/graphql/execute.json/wknd-shared/dynamic;seoName=billiboy;format=GIF;

      note caution
      CAUTION
      Le chiffre ;est obligatoire pour terminer correctement la liste des paramètres.

Limites de la diffusion d’images optimisée pour le web web-optimized-image-delivery-limitations

Les restrictions suivantes s’appliquent :

  • Modificateurs appliqués à toutes les images faisant partie de la requête (paramètres globaux)

  • Mise en cache des en-têtes

    • Aucune mise en cache sur l’instance de création
    • Mise en cache lors de la publication : 10 minutes max. (non modifiable par les clients).

Diffusion de ressources Dynamic Media par URL dans les requêtes GraphQL dynamic-media-asset-delivery-by-url

GraphQL pour les fragments de contenu AEM vous permet de demander une URL à une ressource Dynamic Media (Scene7) AEM (référencée par une Référence de contenu).

CAUTION
Uniquement image Les ressources de Dynamic Media peuvent être référencées.

La solution de GraphQL vous permet :

  • d’utiliser _dmS7Url sur la référence ImageRef ;
NOTE
Pour ce faire, vous devez disposer d’un Configuration du cloud Dynamic Media.
Cela ajoute le dam:scene7File et dam:scene7Domain sur les métadonnées de la ressource lors de sa création.
NOTE
A Référence de contenu peut être utilisé pour les ressources DAM et Dynamic Media. La récupération de l’URL appropriée utilise différents paramètres :
  • _dmS7Url : une ressource Dynamic Media
  • _dynamicUrl : ressource DAM
Si l’image référencée est une ressource Dynamic Media, la valeur de _dynamicURL sera null. Voir diffusion d’images optimisée pour le web dans des requêtes GraphQL.

Exemple de requête pour la diffusion de ressources Dynamic Media par URL sample-query-dynamic-media-asset-delivery-by-url

Voici un exemple de requête :

  • pour plusieurs fragments de contenu de type team et person
query allTeams {
  teamList {
    items {
      _path
      title
      teamMembers {
        fullName
        profilePicture {
          __typename
          ... on ImageRef{
            _dmS7Url
            height
            width
          }
        }
      }
    }
  }
}

GraphQL pour AEM – Résumé des extensions graphql-extensions

Le fonctionnement de base des requêtes avec GraphQL pour AEM est conforme à la spécification GraphQL standard. Pour les requêtes GraphQL avec AEM, il existe quelques extensions :

Requête du point d’entrée GraphQL à partir d’un site web externe query-graphql-endpoint-from-external-website

Pour accéder au point d’entrée GraphQL à partir d’un site web externe, vous devez configurer les éléments suivants :

Authentification authentication

Voir Authentification pour les requêtes distantes AEM GraphQL sur les fragments de contenu.

Limites limitations

Pour vous protéger contre les problèmes potentiels, vos requêtes sont soumises à des limitations par défaut :

  • La requête ne peut pas contenir plus de 1M (1 024 x 1 024) caractères
  • La requête ne peut pas contenir plus de 15 000 jetons
  • La requête ne peut pas contenir plus de 200000 jetons d’espace blanc

Vous devez également savoir :

  • Une erreur de conflit de champ est renvoyée lorsque votre requête GraphQL contient des champs portant le même nom dans deux modèles (ou plus) et que les conditions suivantes sont remplies :

    • Où :

      • Deux (ou plusieurs modèles) sont utilisés comme références possibles, lorsqu’ils sont définis comme étant autorisés. Type de modèle dans la référence Fragment de contenu.

      et :

      • Ces deux modèles ont des champs ayant un nom commun ; cela signifie que le même nom apparaît dans les deux modèles.

      et

      • Ces champs sont de différents types de données.
    • Par exemple :

      • Lorsque deux fragments (ou plus) avec des modèles différents (par exemple, M1, M2) sont utilisées comme références possibles (référence de contenu ou référence de fragment) à partir d’un autre fragment ; par exemple, Fragment1 MultiField/List

      • Et ces deux fragments avec des modèles différents (M1, M2) comportent des champs portant le même nom, mais avec des types différents.
        Illustration :

        • M1.Title as Text
        • M2.Title as Text/MultiField
      • Une erreur de conflit de champ se produira si la requête GraphQL contient le paramètre Title champ .

FAQ faqs

Questions soulevées :

  1. Q  : «  En quoi l’API GraphQL pour AEM est-elle différente de l’API Query Builder ?  »

    • R  : «  L’API AEM GraphQL offre un contrôle total sur la sortie JSON et est une norme du secteur pour les requêtes de contenu.
      AEM prévoit d’investir dans l’API AEM GraphQL.
       »

Tutoriel – Prise en main d’AEM découplé et de GraphQL tutorial

Vous cherchez un tutoriel pratique ? Consultez le tutoriel complet Prise en main d’AEM Headless et de GraphQL illustrant comment créer et exposer du contenu à l’aide des API GraphQL d’AEM et consommé par une application externe, dans un scénario CMS découplé.

recommendation-more-help
fbcff2a9-b6fe-4574-b04a-21e75df764ab