Requêtes GraphQL persistantes persisted-graphql-queries

Les requêtes persistantes sont des requêtes GraphQL qui sont créées et stockées sur le serveur Adobe Experience Manager (AEM) as a Cloud Service. Elles peuvent être demandées avec une requête GET par les applications clientes. La réponse d’une requête GET peut être mise en cache aux couches Dispatcher et CDN, ce qui améliore finalement les performances de l’application cliente qui la demande. Elles sont en cela différentes des requêtes GraphQL standard, qui sont exécutées à l’aide de requêtes POST dans lesquelles la réponse ne peut pas être facilement mise en cache.

NOTE
Des requêtes persistantes sont recommandées. Voir Bonnes pratiques de requête GraphQL (Dispatcher) pour plus d’informations et la configuration Dispatcher associée.

L’IDE GraphiQL est disponible dans AEM pour que vous puissiez le développer, le tester et conserver vos requêtes GraphQL, avant de le transférer vers votre environnement de production. Dans les cas qui nécessitent une personnalisation (par exemple, pour la personnalisation du cache) vous pouvez utiliser l’API ; consultez l’exemple de cURL fourni dans Conservation d’une requête GraphQL.

Requêtes et points d’entrée persistants persisted-queries-and-endpoints

Les requêtes persistantes doivent toujours utiliser le point d’entrée associé à la configuration Sites appropriée afin qu’ils puissent utiliser l’une des fonctionnalités ou les deux :

  • Configuration globale et point d’entrée
    La requête a accès à tous les modèles de fragment de contenu.
  • Configuration(s) de sites spécifiques et point(s) d’entrée
    La création d’une requête persistante pour une configuration Sites spécifique nécessite un point d’entrée spécifique à la configuration Sites correspondant (pour fournir l’accès aux modèles de fragment de contenu associés).
    Par exemple, pour créer une requête persistante spécifique à la configuration WKND Sites, une configuration de sites spécifique à WKND correspondante et un point d’entrée spécifique à WKND doivent être créés à l’avance.
NOTE
Voir Activation de la fonctionnalité de fragment de contenu dans le navigateur de configuration pour plus d’informations.
Les requêtes persistantes GraphQL doivent être activées pour la configuration appropriée des sites.

Par exemple, s’il existe une requête spécifique appelée my-query, qui utilise un modèle my-model de la configuration Sites my-conf :

  • Vous pouvez créer une requête à l’aide du point d’entrée my-conf spécifique, puis la requête est enregistrée comme suit :
    /conf/my-conf/settings/graphql/persistentQueries/my-query
  • Vous pouvez créer la même requête à l’aide du point d’entrée global, mais elle est dans ce cas enregistrée comme suit :
    /conf/global/settings/graphql/persistentQueries/my-query
NOTE
Il s’agit de deux requêtes différentes, enregistrées sous des chemins différents.
Il se trouve qu’elles utilisent le même modèle – mais via différents points d’entrée.

Conservation d’une requête GraphQL how-to-persist-query

Il est recommandé d’appliquer des requêtes persistantes dans un environnement de création d’AEM dès le départ, puis de transférer la requête à votre environnement de publication AEM de production, pour être utilisées par les applications.

Il existe différentes méthodes pour créer des requêtes persistantes, notamment :

L’IDE GraphiQL est la méthode préférée pour les requêtes persistantes. Pour conserver une requête donnée à l’aide de l’outil de ligne de commande cURL  :

  1. Préparez la requête avec une commande PUT sur l’URL du nouveau point d’entrée /graphql/persist.json/<config>/<persisted-label>.

    Par exemple, créez une requête persistante :

    code language-shell
    $ curl -X PUT \
        -H 'authorization: Basic YWRtaW46YWRtaW4=' \
        -H "Content-Type: application/json" \
        "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query" \
        -d \
    '{
      articleList {
        items{
            _path
            author
            main {
                json
            }
        }
      }
    }'
    
  2. À ce stade, vérifiez la réponse.

    Par exemple, contrôlez le succès :

    code language-json
    {
      "action": "create",
      "configurationName": "wknd",
      "name": "plain-article-query",
      "shortPath": "/wknd/plain-article-query",
      "path": "/conf/wknd/settings/graphql/persistentQueries/plain-article-query"
    }
    
  3. Vous pouvez ensuite exécuter à nouveau la requête persistante avec une commande GET sur l’URL /graphql/execute.json/<shortPath>.

    Par exemple, utilisez la requête persistante :

    code language-shell
    $ curl -X GET \
        http://localhost:4502/graphql/execute.json/wknd/plain-article-query
    
  4. Mettez à jour une requête persistante avec une commande POST vers un chemin de requête existant.

    Par exemple, utilisez la requête persistante :

    code language-shell
    $ curl -X POST \
        -H 'authorization: Basic YWRtaW46YWRtaW4=' \
        -H "Content-Type: application/json" \
        "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query" \
        -d \
    '{
      articleList {
        items{
            _path
            author
            main {
                json
            }
          referencearticle {
            _path
          }
        }
      }
    }'
    
  5. Créez une requête ordinaire encapsulée.

    Par exemple :

    code language-shell
    $ curl -X PUT \
        -H 'authorization: Basic YWRtaW46YWRtaW4=' \
        -H "Content-Type: application/json" \
        "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query-wrapped" \
        -d \
    '{ "query": "{articleList { items { _path author main { json } referencearticle { _path } } } }"}'
    
  6. Créez une requête ordinaire encapsulée avec le contrôle de cache.

    Par exemple :

    code language-shell
    $ curl -X PUT \
        -H 'authorization: Basic YWRtaW46YWRtaW4=' \
        -H "Content-Type: application/json" \
        "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query-max-age" \
        -d \
    '{ "query": "{articleList { items { _path author main { json } referencearticle { _path } } } }", "cache-control": { "max-age": 300 }}'
    
  7. Créez une requête persistante avec des paramètres :

    Par exemple :

    code language-shell
    $ curl -X PUT \
        -H 'authorization: Basic YWRtaW46YWRtaW4=' \
        -H "Content-Type: application/json" \
        "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query-parameters" \
        -d \
    'query GetAsGraphqlModelTestByPath($apath: String!, $withReference: Boolean = true) {
      articleByPath(_path: $apath) {
        item {
          _path
            author
            main {
            plaintext
            }
            referencearticle @include(if: $withReference) {
            _path
            }
          }
        }
      }'
    

Procédure d’exécution d’une requête persistante execute-persisted-query

Pour exécuter une requête persistante, une application cliente effectue une requête GET en utilisant la syntaxe suivante :

GET <AEM_HOST>/graphql/execute.json/<PERSISTENT_PATH>

PERSISTENT_PATH est un chemin raccourci vers l’emplacement d’enregistrement de la requête persistante.

  1. Par exemple, wknd est le nom de la configuration et plain-article-query est le nom de la requête persistante. Pour exécuter la requête :

    code language-shell
    $ curl -X GET \
        https://publish-p123-e456.adobeaemcloud.com/graphql/execute.json/wknd/plain-article-query
    
  2. Exécuter une requête avec des paramètres.

    note note
    NOTE
    Les variables et valeurs de requête doivent être correctement encodées lors de l’exécution d’une requête persistante.

    Par exemple :

    code language-xml
    $ curl -X GET \
        "https://publish-p123-e456.adobeaemcloud.com/graphql/execute.json/wknd/plain-article-query-parameters%3Bapath%3D%2Fcontent%2Fdam%2Fwknd%2Fen%2Fmagazine%2Falaska-adventure%2Falaskan-adventures%3BwithReference%3Dfalse
    

    Voir la section Utiliser les variables de requête pour plus d’informations.

Utiliser les variables de requête query-variables

Les variables de requête peuvent être utilisées avec les requêtes persistantes. Les variables de requête sont ajoutées à la requête précédée d’un point-virgule (;) à l’aide du nom et de la valeur de la variable. Plusieurs variables sont séparées par des points-virgules.

Le modèle ressemble à ce qui suit :

<AEM_HOST>/graphql/execute.json/<PERSISTENT_QUERY_PATH>;variable1=value1;variable2=value2

Par exemple, la requête suivante contient une variable activity pour filtrer une liste en fonction d’une valeur d’activité.

query getAdventuresByActivity($activity: String!) {
      adventureList (filter: {
        adventureActivity: {
          _expressions: [
            {
              value: $activity
            }
          ]
        }
      }){
        items {
          _path
        adventureTitle
        adventurePrice
        adventureTripLength
      }
    }
  }

Cette requête peut être conservée sous un chemin wknd/adventures-by-activity. Pour appeler la requête persistante où activity=Camping la requête ressemblerait à ceci :

<AEM_HOST>/graphql/execute.json/wknd/adventures-by-activity%3Bactivity%3DCamping

Encodage UTF-8 %3B est pour ; et %3D est l’encodage pour =. Les variables de requête et les caractères spéciaux doivent être correctement encodés pour que la requête persistante s’exécute.

Utilisation des variables de requête - Bonnes pratiques query-variables-best-practices

Lorsque vous utilisez des variables dans vos requêtes, vous devez suivre quelques bonnes pratiques :

  • Codage En règle générale, il est toujours recommandé de coder tous les caractères spéciaux, par exemple : ;, =, ?, &, entre autres.

  • Point-virgule Les requêtes persistantes qui utilisent plusieurs variables (séparées par des points-virgules) doivent avoir :

    • les points-virgules codés (%3B) ; le codage de l’URL permet également d’y parvenir.
    • ou un point-virgule de fin ajouté à la fin de la requête
  • CACHE_GRAPHQL_PERSISTED_QUERIES
    When CACHE_GRAPHQL_PERSISTED_QUERIES est activé pour Dispatcher, puis les paramètres qui contiennent la variable / ou \ les caractères de leur valeur sont codés deux fois au niveau de Dispatcher.
    Pour éviter cette situation :

    • Activer DispatcherNoCanonURL sur Dispatcher.
      Cela indique à Dispatcher de transférer l’URL d’origine vers AEM afin d’éviter les codages en double.
      Toutefois, ce paramètre fonctionne actuellement uniquement sur la variable vhost , donc si vous disposez déjà de configurations Dispatcher pour réécrire des URL (par exemple, lorsque vous utilisez des URL abrégées), vous pouvez avoir besoin d’une vhost pour les URL de requête persistantes.

    • Envoyer / ou \ caractères non codés.
      Lors de l’appel de l’URL de requête persistante, assurez-vous que tous les / ou \ Les caractères restent non codés dans la valeur des variables de requête persistantes.

      note note
      NOTE
      Cette option n’est recommandée que lorsque la variable DispatcherNoCanonURL La solution ne peut être mise en oeuvre pour aucune raison.
  • CACHE_GRAPHQL_PERSISTED_QUERIES

    When CACHE_GRAPHQL_PERSISTED_QUERIES est activé pour Dispatcher, puis la fonction ; ne peut pas être utilisé dans la valeur d’une variable.

Mettre en cache vos requêtes persistantes caching-persisted-queries

Les requêtes persistantes sont recommandées, car elles peuvent être mises en cache au niveau des couches Dispatcher et réseau de diffusion de contenu (CDN), ce qui améliore les performances de l’application cliente effectuant les requêtes.

Par défaut, AEM invalide le cache en fonction d’une définition de durée de vie (TTL). Ces TTL peuvent être définies par les paramètres suivants. Ces paramètres sont accessibles de plusieurs manières, avec des variantes dans les noms en fonction du mécanisme utilisé :

Type de cache
En-tête HTTP
cURL
Configuration OSGi
Cloud Manager
Navigateur
max-age
cache-control : max-age
cacheControlMaxAge
graphqlCacheControl
Réseau de diffusion de contenu
s-maxage
surrogate-control : max-age
surrogateControlMaxAge
graphqlSurrogateControl
Réseau de diffusion de contenu
stale-while-revalidate
surrogate-control : stale-while-revalidate
surrogateControlStaleWhileRevalidate
graphqlStaleWhileRevalidate
Réseau de diffusion de contenu
stale-if-error
surrogate-control : stale-if-error
surrogateControlStaleIfError
graphqlStaleIfError

Instances de création author-instances

Pour les instances de création, les valeurs par défaut sont les suivantes :

  • max-age : 60
  • s-maxage : 60
  • stale-while-revalidate : 86400
  • stale-if-error : 86400

Celles-ci :

  • ne peuvent pas être remplacées :

    • par une configuration OSGi
  • peuvent être remplacées :

    • par une requête qui définit les paramètres d’en-tête HTTP à l’aide de cURL ; elle doit inclure des paramètres appropriés pour cache-control et/ou surrogate-control ; pour consulter des exemples, voir Gestion du cache au niveau de la requête persistante.
    • si vous spécifiez des valeurs dans la boîte de dialogue En-têtes de l’IDE GraphiQL.

Instances de publication publish-instances

Pour les instances de publication, les valeurs par défaut sont les suivantes :

  • max-age : 60
  • s-maxage : 7200
  • stale-while-revalidate : 86400
  • stale-if-error : 86400

Elles peuvent être remplacées :

Gestion des en-têtes de cache HTTP dans l’IDE GraphiQL http-cache-headers-graphiql-ide

L’IDE GraphiQL - Consultez Enregistrement de requêtes persistantes

Gestion du cache au niveau de la requête persistante cache-persisted-query-level

Cela implique de publier la requête dans AEM à l’aide de cURL dans votre interface de ligne de commande.

Pour un exemple de la méthode PUT (création) :

curl -u admin:admin -X PUT \
--url "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query-max-age" \
--header "Content-Type: application/json" \
--data '{ "query": "{articleList { items { _path author } } }", "cache-control": { "max-age": 300 }, "surrogate-control": {"max-age":600, "stale-while-revalidate":1000, "stale-if-error":1000} }'

Pour un exemple de la méthode POST (mise à jour) :

curl -u admin:admin -X POST \
--url "http://localhost:4502/graphql/persist.json/wknd/plain-article-query-max-age" \
--header "Content-Type: application/json" \
--data '{ "query": "{articleList { items { _path author } } }", "cache-control": { "max-age": 300 }, "surrogate-control": {"max-age":600, "stale-while-revalidate":1000, "stale-if-error":1000} }'

Le cache-control peut être défini au moment de la création (PUT) ou ultérieurement (par exemple, via une demande de POST). Le contrôle du cache est facultatif lors de la création de la requête persistante car AEM peut fournir la valeur par défaut. Consultez Conservation d’une requête GraphQL, par exemple pour conserver une requête à l’aide de cURL.

Gestion du cache avec les variables Cloud Manager cache-cloud-manager-variables

Les variables d’environnement Cloud Manager peuvent être définies avec Cloud Manager pour définir les valeurs requises :

Nom
Valeur
Service appliqué
Type
graphqlStaleIfError
86400
En fonction des besoins
En fonction des besoins
graphqlSurrogateControl
600
En fonction des besoins
En fonction des besoins

Gestion du cache avec une configuration OSGi cache-osgi-configration

Pour gérer le cache globalement, vous pouvez configurer les paramètres OSGi pour la Configuration du service de requête persistante.

NOTE
Pour le contrôle du cache, la configuration OSGi n’est appropriée que pour les instances de publication. La configuration existe sur les instances de création, mais elle est ignorée.
NOTE
La configuration du service de requête persistante est également utilisée pour configurer le code de réponse à la requête.

Configuration OSGi par défaut pour les instances de publication :

  • lit les variables Cloud Manager si elles sont disponibles :

    table 0-row-3 1-row-3 2-row-3 3-row-3 4-row-3 layout-auto
    Propriétés de configuration OSGi lit ceci Variable Cloud Manager
    cacheControlMaxAge lit graphqlCacheControl
    surrogateControlMaxAge lit graphqlSurrogateControl
    surrogateControlStaleWhileRevalidate lit graphqlStaleWhileRevalidate
    surrogateControlStaleIfError lit graphqlStaleIfError
  • et, si elle n’est pas disponible, la configuration OSGi utilise les valeurs par défaut des instances de publication.

Configurer le code de réponse à la requête configuring-query-response-code

Par défaut, le PersistedQueryServlet envoie une réponse 200 lors de l’exécution d’une requête, quel que soit le résultat réel.

Vous pouvez configurer les paramètres OSGi pour la configuration du service de requête persistante afin de contrôler quel code d’état est renvoyé par le point d’entrée /execute.json/persisted-query, en cas d’erreur dans la requête persistante.

NOTE
La configuration du service de requête persistante est également utilisée pour la gestion du cache.

Le champ Respond with application/graphql-response+json (responseContentTypeGraphQLResponseJson) peut être défini selon les besoins :

  • false (valeur par défaut) :
    peu importe que la requête persistante soit réussie ou non. La /execute.json/persisted-query renvoie le code d’état 200 et l’en-tête Content-Type renvoyé est application/json.

  • true :
    le point d’entrée renvoie 400 ou 500, le cas échéant, lorsqu’il existe une forme d’erreur lors de l’exécution de la requête persistante. En outre, le Content-Type renvoyé est application/graphql-response+json.

    note note
    NOTE
    Voir https://graphql.github.io/graphql-over-http/draft/#sec-Status-Codes

Encoder l’URL de requête devant être utilisé par une application encoding-query-url

Pour une utilisation par une application, tout caractère spécial utilisé lors de la création de variables de requête (c’est-à-dire les points-virgules (;), le signe égal (=), les barres obliques /) doit être converti pour utiliser le codage UTF-8 correspondant.

Par exemple :

curl -X GET \ "https://publish-p123-e456.adobeaemcloud.com/graphql/execute.json/wknd/adventure-by-path%3BadventurePath%3D%2Fcontent%2Fdam%2Fwknd%2Fen%2Fadventures%2Fbali-surf-camp%2Fbali-surf-camp"

L’URL peut être divisée en plusieurs parties :

Partie de l’URL
Description
/graphql/execute.json
Point d’entrée de requête persistante
/wknd/adventure-by-path
Chemin de requête persistante
%3B
Encodage de ;
adventurePath
Variable de requête
%3D
Encodage de =
%2F
Encodage de /
%2Fcontent%2Fdam...
Chemin codé vers le fragment de contenu

En texte brut, l’URI de requête ressemble à ce qui suit :

/graphql/execute.json/wknd/adventure-by-path;adventurePath=/content/dam/wknd/en/adventures/bali-surf-camp/bali-surf-camp

Pour utiliser une requête persistante dans une application cliente, le SDK client AEM Headless doit être utilisé pour JavaScript, Java ou NodeJS. Le SDK client Headless codera automatiquement toutes les variables de requête correctement dans la requête concernée.

Transférer une requête persistante vers votre environnement de production transfer-persisted-query-production

Les requêtes persistantes doivent toujours être créées sur un service de création AEM, puis publiées (répliquées) sur un service de publication AEM. Souvent, les requêtes persistantes sont créées et testées dans des environnements inférieurs tels que les environnements locaux ou de développement. Il est alors nécessaire de promouvoir les requêtes persistantes dans des environnements de niveau supérieur, ce qui rend ces requêtes disponibles dans un environnement de publication AEM de production pour que les applications clientes puissent les utiliser.

Requêtes persistantes de package

Les requêtes persistantes peuvent être intégrées aux packages AEM. Les packages AEM peuvent ensuite être téléchargés et installés dans différents environnements. Les packages AEM peuvent également être répliqués d’un environnement de création AEM vers des environnements de publication AEM.

Création d’un package :

  1. Accédez à Outils > Déploiement > Packages.
  2. Créez un nouveau package en appuyant sur Créer un package. Une boîte de dialogue s’ouvre alors pour définir le module.
  3. Dans la boîte de dialogue Définition de package, sous Général, saisissez un Nom comme « wknd-persistent-queries ».
  4. Saisissez un numéro de version comme « 1.0 ».
  5. Sous Filtres ajoutez un nouveau Filtre. Utilisez l’outil de recherche de chemin pour sélectionner le dossier persistentQueries sous la configuration. Par exemple, pour la configuration wknd, le chemin d’accès complet sera /conf/wknd/settings/graphql/persistentQueries.
  6. Sélectionnez Enregistrer pour enregistrer la nouvelle définition de package et fermez la boîte de dialogue.
  7. Sélectionnez la variable Build dans la définition de package créée.

Une fois le package créé, vous pouvez :

  • Télécharger le package et effectuer un nouveau chargement sur un autre environnement.
  • Répliquer le package en appuyant sur Plus > Répliquer. Cela répliquera le package dans l’environnement de publication AEM connecté.
recommendation-more-help
fbcff2a9-b6fe-4574-b04a-21e75df764ab