Installation sur site avancée

TIP
Perdu ? Besoin d'aide ? Essayez notre Installation de démarrage rapide ou Installation du contributeur guides.
NOTE
Si vous avez choisi d’activer SELinux, voir SELinux et iptables.

Interface de ligne de commande

Adobe Commerce dispose d’une seule interface de ligne de commande pour les tâches d’installation et de configuration : <magento_root>/bin/magento. L’interface effectue plusieurs tâches, notamment :

  • Installation (et tâches associées, telles que la création ou la mise à jour du schéma de base de données, la création de la configuration de déploiement).
  • Effacement du cache.
  • Gestion des index, y compris la réindexation.
  • Création de dictionnaires de traduction et de packages de traduction.
  • Génération de classes inexistantes, telles que des usines et des intercepteurs pour les modules externes, générant la configuration d’injection de dépendance pour le gestionnaire d’objets.
  • Déploiement de fichiers d’affichage statiques.
  • Création de CSS à partir de Less.

Autres avantages :

  • Une seule commande (<magento_root>/bin/magento list) répertorie toutes les commandes d’installation et de configuration disponibles.
  • Interface utilisateur cohérente basée sur Symfony.
  • L’interface en ligne de commande est extensible, de sorte que les développeurs tiers puissent y "se connecter". Cela permet également d’éliminer la courbe d’apprentissage des utilisateurs.
  • Les commandes des modules désactivés ne s’affichent pas.

Cette rubrique aborde l’installation du logiciel Adobe Commerce à l’aide de l’interface de ligne de commande. Pour plus d’informations sur la configuration, voir Guide de configuration.

Le programme d’installation peut être exécuté plusieurs fois si nécessaire afin que vous puissiez :

  • Fournir des valeurs différentes

    Par exemple, après avoir configuré votre serveur web pour SSL (Secure Sockets Layer), vous pouvez exécuter le programme d’installation pour définir les options SSL.

  • Correction des erreurs dans les installations précédentes

  • Installer Adobe Commerce dans une autre instance de base de données

Avant de commencer l’installation

Avant de commencer, procédez comme suit :

NOTE
Vous devez installer Adobe Commerce à partir du bin sous-répertoire .

Vous pouvez exécuter le programme d’installation plusieurs fois avec différentes options pour effectuer les tâches d’installation suivantes :

  • Installation en phases : par exemple, après avoir configuré votre serveur web pour SSL (Secure Sockets Layer), vous pouvez à nouveau exécuter le programme d’installation pour définir les options SSL.

  • Corrige les erreurs dans les installations précédentes.

  • Installez Adobe Commerce dans une autre instance de base de données.

NOTE
Par défaut, le programme d’installation ne remplace pas la base de données si vous installez le logiciel dans la même instance de base de données. Vous pouvez utiliser le cleanup-database pour modifier ce comportement.

Voir aussi Mettre à jour, réinstaller, désinstaller.

Installation sécurisée

Pour utiliser le protocole SSL (Secure Sockets Layer), également appelé HTTPS, pour l’administrateur et le storefront, vous devez définir tous les paramètres suivants :

  • --use-secure: définie sur 1
  • --base-url-secure: défini sur une URL sécurisée (à savoir, commençant par https://)
  • --use-secure-admin Définissez sur . 1

Vous trouverez plus d’informations sur ces paramètres plus loin dans cette rubrique.

Commandes d’aide du programme

Vous pouvez exécuter les commandes suivantes pour rechercher des valeurs pour certains arguments requis :

Argument du programme d'installation
Commande
Langue
bin/magento info:language:list
Devise
bin/magento info:currency:list
Fuseau horaire
bin/magento info:timezone:list
NOTE
Si une erreur s’affiche lors de l’exécution de ces commandes, vérifiez que vous avez mis à jour les dépendances d’installation comme décrit dans la section Mise à jour des dépendances d’installation.

Installation à partir de la ligne de commande

La commande install utilise le format suivant :

bin/magento setup:install --<option>=<value> ... --<option>=<value>

Les tableaux suivants décrivent les noms et les valeurs des options d’installation. Par exemple, les commandes d’installation, voir Exemples d’installations localhost.

NOTE
Toutes les options contenant des espaces ou des caractères spéciaux doivent être entourées de guillemets simples ou doubles.

Informations d’identification de l’administrateur :

Les options suivantes spécifient les informations d’identification et les informations d’identification de l’utilisateur administrateur.

Vous pouvez créer l’utilisateur administrateur pendant ou après l’installation. Si vous créez l’utilisateur pendant l’installation, toutes les variables d’informations d’identification d’administrateur sont requises. Voir Exemples d’installations localhost.

Les tableaux suivants contiennent de nombreux paramètres d’installation disponibles, mais pas tous. Pour obtenir une liste complète, voir la section Référence des outils de ligne de commande.

Nom
Valeur
Obligatoire ?
--admin-firstname
Prénom de l’utilisateur administrateur.
Oui
--admin-lastname
Nom de l’utilisateur administrateur.
Oui
--admin-email
Adresse électronique de l’utilisateur administrateur.
Oui
--admin-user
Nom d’utilisateur administrateur.
Oui
--admin-password
Mot de passe de l’administrateur. Le mot de passe doit contenir au moins 7 caractères et au moins un caractère alphabétique et au moins un caractère numérique. Nous vous recommandons un mot de passe plus long et plus complexe. Entourez l’intégralité de la chaîne du mot de passe de guillemets simples. Par exemple, --admin-password='A0b9%t3g'
Oui

Options de configuration du site et de la base de données :

Nom
Valeur
Obligatoire ?
--base-url
URL de base à utiliser pour accéder à votre Admin et à votre storefront dans l’un des formats suivants :

http[s]://<host or ip>/<your install dir>/.

Remarque : Le schéma (http:// ou https://) et une barre oblique à la fin sont tous les deux requis.

<your install dir> est le chemin d’accès relatif au docroot dans lequel installer le logiciel Adobe Commerce. Selon la configuration de votre serveur web et de vos hôtes virtuels, le chemin peut être magento2 ou il peut être vide.

Pour accéder à Adobe Commerce ou à MagenAdobe Commerce : http://127.0.0.1/<your install dir>/ ou http://127.0.0.1/<your install dir>/.

- {{base_url}} qui représente une URL de base définie par un paramètre d’hôte virtuel ou par un environnement de virtualisation tel que Docker. Par exemple, si vous configurez un hôte virtuel avec le nom d’hôte magento.example.com, vous pouvez installer le logiciel avec --base-url={{base_url}} et accéder à l’administrateur avec une URL telle que http://magento.example.com/admin.
Oui
--backend-frontname
URI (Uniform Resource Identifier) pour accéder à l’administrateur. Vous pouvez omettre ce paramètre pour laisser l’application générer un URI aléatoire pour vous avec le modèle suivant. admin_jkhgdfq.

Nous recommandons un URI aléatoire à des fins de sécurité. Un URI aléatoire est plus difficile à exploiter pour les hackers ou les logiciels malveillants.

L’URI s’affiche à la fin de l’installation. Vous pouvez l’afficher ultérieurement à tout moment à l’aide de la variable bin/magento info:adminuri .

Si vous choisissez de saisir une valeur, nous vous recommandons de ne pas utiliser un mot commun tel que admin, backend. L’URI d’administration peut contenir des valeurs alphanumériques et un caractère de soulignement (_) uniquement.
Non
--db-host
Utilisez l’une des méthodes suivantes :

- Nom d’hôte ou adresse IP complet du serveur de base de données.

- localhost (par défaut) ou 127.0.0.1 si votre serveur de base de données se trouve sur le même hôte que votre serveur web.localhost, la bibliothèque cliente MySQL utilise des sockets UNIX pour se connecter à la base de données. 127.0.0.1 La bibliothèque cliente utilise le protocole TCP. Pour plus d’informations sur les sockets, voir Documentation PHP PDO_MYSQL.

Remarque : Vous pouvez éventuellement spécifier le port du serveur de base de données dans son nom d’hôte comme www.example.com:9000
Oui
--db-name
Nom de l'instance de base de données dans laquelle vous souhaitez installer les tables de base de données.

Par défaut : magento2.
Oui
--db-user
Nom d’utilisateur du propriétaire de l’instance de base de données.

Par défaut : root.
Oui
--db-password
Mot de passe du propriétaire de l’instance de base de données.
Oui
--db-prefix
À utiliser uniquement si vous installez les tables de base de données dans une instance de base de données qui contient déjà des tables Adobe Commerce.

Dans ce cas, utilisez un préfixe pour identifier les tables pour cette installation. Certains clients ont plusieurs Adobe Commerce ou MagenAdobe Commerceserver avec toutes les tables dans la même base de données.

Le préfixe peut contenir, au maximum, cinq caractères. Il doit commencer par une lettre et ne peut contenir que des lettres, des chiffres et des caractères de soulignement.

Cette option permet à ces clients de partager le serveur de base de données avec plusieurs installations Adobe Commerce.
--db-ssl-key
Chemin d’accès à la clé client.
Non
--db-ssl-cert
Chemin d’accès au certificat client.
Non
--db-ssl-ca
Chemin d’accès au certificat du serveur.
Non
--language
Code de langue à utiliser dans l’Admin et le storefront. (Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez afficher la liste des codes de langue en saisissant bin/magento info:language:list du répertoire bin.)
Non
--currency
Devise par défaut à utiliser dans le storefront. (Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez afficher la liste des devises en saisissant bin/magento info:currency:list du répertoire bin.)
Non
--timezone
Fuseau horaire par défaut à utiliser dans l’administration et le storefront. (Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez afficher la liste des fuseaux horaires en saisissant bin/magento info:timezone:list de la bin/ répertoire .)
Non
--use-rewrites
1 signifie que vous utilisez des réécritures de serveur web pour les liens générés dans le storefront et l’administrateur.

0 désactive l’utilisation des réécritures de serveur web. Il s’agit du paramètre par défaut.
Non
--use-secure
1 permet l’utilisation de SSL (Secure Sockets Layer) dans les URL de storefront. Assurez-vous que votre serveur web prend en charge SSL avant de sélectionner cette option.

0 désactive l’utilisation de SSL. Dans ce cas, toutes les autres options d’URL sécurisées sont également supposées être 0. Il s’agit du paramètre par défaut.
Non
--base-url-secure
URL de base sécurisée à utiliser pour accéder à votre Admin et à votre storefront au format suivant : http[s]://<host or ip>/<your install dir>/
Non
--use-secure-admin
1 signifie que vous utilisez SSL pour accéder à l’administrateur. Assurez-vous que votre serveur web prend en charge SSL avant de sélectionner cette option.

0 signifie que vous n’utilisez pas SSL avec l’administrateur. Il s’agit du paramètre par défaut.
Non
--admin-use-security-key
1 fait en sorte que l’application utilise une valeur de clé générée de manière aléatoire pour accéder aux pages dans l’administrateur et dans les formulaires. Ces valeurs clés permettent d’éviter les attaques par falsification de script intersite. Il s’agit du paramètre par défaut.

0 désactive l’utilisation de la clé.
Non
--session-save
Utilisez l’une des méthodes suivantes :

- db pour stocker les données de session dans la base de données. Choisissez le stockage de la base de données si vous disposez d’une base de données en grappe ; dans le cas contraire, le stockage basé sur les fichiers n’offre pas beaucoup d’avantages.

- files pour stocker les données de session dans le système de fichiers. Le stockage des sessions basées sur des fichiers est approprié, sauf si l’accès au système de fichiers est lent, si vous disposez d’une base de données en grappe ou si vous souhaitez stocker des données de session dans Redis.

- redis pour stocker les données de session dans Redis. Si vous utilisez Redis pour la mise en cache des pages ou par défaut, Redis doit être déjà installé. Pour plus d’informations sur la configuration de la prise en charge de Redis, reportez-vous à la section Utilisation des rendus pour le stockage de session .
Non
--key
Si vous en avez un, spécifiez une clé pour crypter les données sensibles dans la base de données. Si vous n’en avez pas, l’application en génère une pour vous.
Oui
--cleanup-database
Pour supprimer des tables de base de données avant d’installer Adobe Commerce, spécifiez ce paramètre sans valeur. Sinon, la base de données reste intacte.
Non
--db-init-statements
Paramètre de configuration MySQL avancé. Utilise les instructions d’initialisation de base de données à exécuter lors de la connexion à la base de données MySQL. Consultez une référence similaire à celle-ci avant de définir des valeurs.

Par défaut : SET NAMES utf8;.
Non
--sales-order-increment-prefix
Spécifiez une valeur string à utiliser comme préfixe pour les commandes client. En règle générale, il est utilisé pour garantir des numéros de commande uniques aux responsables du paiement.
Non

Options de configuration du moteur de recherche :

Nom
Valeur
Obligatoire ?
--search-engine
Version de Elasticsearch ou OpenSearch à utiliser comme moteur de recherche. La valeur par défaut est elasticsearch7. Elasticsearch 5 a été abandonné et n’est pas recommandé.
Non
--elasticsearch-host
Nom d’hôte ou adresse IP de l’Elasticsearch en cours d’exécution. La valeur par défaut est localhost.
Non
--elasticsearch-port
Port Elasticsearch pour les requêtes HTTP entrantes. La valeur par défaut est 9200.
Non
--elasticsearch-index-prefix
Préfixe qui identifie l’index de recherche Elasticsearch. La valeur par défaut est magento2.
Non
--elasticsearch-timeout
Nombre de secondes avant que le système ne s’arrête. La valeur par défaut est 15.
Non
--elasticsearch-enable-auth
Active l’authentification sur le serveur Elasticsearch. La valeur par défaut est false.
Non
--elasticsearch-username
ID utilisateur à authentifier sur le serveur Elasticsearch.
Non, sauf si l’authentification est activée
--elasticsearch-password
Mot de passe pour l’authentification auprès du serveur Elasticsearchserver.
Non, sauf si l’authentification est activée
--opensearch-host
Nom d’hôte ou adresse IP où OpenSearch est exécuté. La valeur par défaut est localhost.
Non
--opensearch-port
Port OpenSearch pour les requêtes HTTP entrantes. La valeur par défaut est 9200.
Non
--opensearch-index-prefix
Préfixe qui identifie l’index de recherche OpenSearch. La valeur par défaut est magento2.
Non
--opensearch-timeout
Nombre de secondes avant que le système ne s’arrête. La valeur par défaut est 15.
Non
--opensearch-enable-auth
Active l’authentification sur le serveur OpenSearch. La valeur par défaut est false.
Non
--opensearch-username
ID utilisateur à authentifier sur le serveur OpenSearch.
Non, sauf si l’authentification est activée
--opensearch-password
Mot de passe pour l’authentification auprès du serveur OpenSearch.
Non, sauf si l’authentification est activée

RabbitMQoptions de configuration :

Nom
Valeur
Obligatoire ?
--amqp-host
N’utilisez pas la variable --amqp à moins d’avoir déjà configuré une installation RabbitMQ. Voir RabbitMQ installation pour plus d’informations sur l’installation et la configuration RabbitMQ.

Nom d’hôte où RabbitMQ est installé.
Non
--amqp-port
Port à utiliser pour la connexion à RabbitMQ. La valeur par défaut est 5672.
Non
--amqp-user
Nom d’utilisateur pour la connexion à RabbitMQ. N’utilisez pas l’utilisateur par défaut guest.
Non
--amqp-password
Mot de passe de connexion à RabbitMQ. N’utilisez pas le mot de passe par défaut guest.
Non
--amqp-virtualhost
L’hôte virtuel pour la connexion à RabbitMQ. La valeur par défaut est /.
Non
--amqp-ssl
Indique si la connexion à RabbitMQ. La valeur par défaut est false. Voir RabbitMQ pour plus d’informations sur la configuration de SSL pour RabbitMQ.
Non
--consumers-wait-for-messages
Les consommateurs doivent-ils attendre un message de la file d’attente ? 1 - Oui, 0 - Non
Non

Verrouiller les options de configuration :

Nom
Valeur
Obligatoire ?
--lock-provider
Verrouillez le nom du fournisseur.

Opérateurs de verrouillage disponibles : db, zookeeper, file.

Le fournisseur de verrouillage par défaut : db
Non
--lock-db-prefix
Préfixe db spécifique pour éviter les conflits de verrouillage lors de l’utilisation de db fournisseur de verrouillage.

La valeur par défaut : NULL
Non
--lock-zookeeper-host
Hôte et port pour vous connecter à la grappe Zookeeper lorsque vous utilisez zookeeper fournisseur de verrouillage.

Par exemple : 127.0.0.1:2181
Oui, si vous définissez --lock-provider=zookeeper
--lock-zookeeper-path
Chemin d’accès dans lequel le gardien de page enregistre les verrous.

Le chemin par défaut est le suivant : /magento/locks
Non
--lock-file-path
Chemin d’accès où les verrous de fichier sont enregistrés.
Oui, si vous définissez --lock-provider=file

Options de configuration des consommateurs :

Nom
Description
Valeur
Obligatoire
--consumers-wait-for-messages
Détermine si les consommateurs attendront un message de la file d’attente.
1 - Oui, 0 - Non
Non
  • 0: les consommateurs traitent les messages disponibles dans la file d’attente, ferment la connexion TCP et s’arrêtent. Les consommateurs n’attendent pas que des messages supplémentaires entrent dans la file d’attente, même si le nombre de messages traités est inférieur à la valeur --max_messages valeur spécifiée lors du démarrage des consommateurs.

  • 1: les consommateurs continuent à traiter les messages de la file d’attente des messages jusqu’à atteindre le nombre maximum de messages (valeur spécifiée pour --max_messages sur le queue:consumers:start ) avant de fermer la connexion TCP et d’arrêter le processus client. Si la file d’attente se vide avant d’atteindre --max_messages le consommateur attend que d’autres messages arrivent. Si vous utilisez des objets Worker pour exécuter des consommateurs au lieu d’utiliser une tâche cron, définissez cette variable sur 1.

WARNING
La variable --consumers-wait-for-messages est une option globale qui ne peut pas être configurée séparément pour chaque consommateur.
NOTE
Pour activer ou désactiver les modules après l’installation d’Adobe Commerce, voir Activation et désactivation des modules.

Données sensibles :

Adobe Commerce utilise votre clé de chiffrement pour chiffrer les éléments suivants :

  • Informations sur la carte de crédit
  • Noms d’utilisateur et mots de passe spécifiés dans la configuration Admin (par exemple, connexions aux passerelles de paiement)
  • Valeurs CAPTCHA envoyées sur le réseau

Adobe Commerce do not encrypt:

  • Noms d’utilisateur et mots de passe administratifs et clients (ces mots de passe sont hachés)
  • Adresse
  • Numéro de téléphone
  • Autres types d’informations d’identification personnelle, à l’exception des numéros de carte de crédit

Exemples d’installations localhost

Les exemples suivants présentent les commandes permettant d’installer Adobe Commerce en local avec différentes options.

Exemple 1 : installation de base avec compte utilisateur admin

L’exemple suivant installe Adobe Commerce avec les options suivantes :

  • L’application est installée dans la variable magento2 répertoire relatif au docroot du serveur web localhost et le chemin d’accès à l’administrateur est admin; par conséquent :

    Votre URL de storefront est http://127.0.0.1

  • Le serveur de base de données se trouve sur le même hôte que le serveur web.

    Le nom de la base est magento, et le nom d’utilisateur et le mot de passe sont les deux magento

  • Utilise les réécritures du serveur

  • L’administrateur possède les propriétés suivantes :

    • Les prénoms et les noms sont Magento User
    • Nom d’utilisateur admin et le mot de passe est admin123
    • L’adresse électronique est user@example.com
  • La langue par défaut est en_US (Anglais américain)

  • La devise par défaut est le dollar américain

  • Le fuseau horaire par défaut est centré aux États-Unis (Amérique/Chicago)

  • OpenSearch 1.2 est installé sur os-host.example.com et se connecte sur le port 9200

magento setup:install --base-url=http://127.0.0.1/magento2/ \
--db-host=localhost --db-name=magento --db-user=magento --db-password=magento \
--admin-firstname=Magento --admin-lastname=User --admin-email=user@example.com \
--admin-user=admin --admin-password=admin123 --language=en_US \
--currency=USD --timezone=America/Chicago --use-rewrites=1 \
--search-engine=opensearch --opensearch-host=os-host.example.com \
--opensearch-port=9200

Messages similaires à l’affichage suivant pour indiquer une installation réussie :

Post installation file permissions check...
For security, remove write permissions from these directories: '/var/www/html/magento2/app/etc'
[Progress: 274 / 274]
[SUCCESS]: Magento installation complete.
[SUCCESS]: Admin Panel URI: /admin_puu71q

Exemple 2 : installation de base sans compte utilisateur administrateur

Vous pouvez installer Adobe Commerce sans créer d’utilisateur administrateur, comme illustré dans l’exemple suivant.

magento setup:install --base-url=http://127.0.0.1/magento2/ \
--db-host=localhost --db-name=magento --db-user=magento --db-password=magento \
--language=en_US --currency=USD --timezone=America/Chicago --use-rewrites=1 \
--search-engine=opensearch --opensearch-host=os-host.example.com \
--opensearch-port=9200

Les messages comme celui-ci s’affichent si l’installation est réussie :

Post installation file permissions check...
For security, remove write permissions from these directories: '/var/www/html/magento2/app/etc'
[Progress: 274 / 274]
[SUCCESS]: Magento installation complete.
[SUCCESS]: Admin Panel URI: /admin_puu71q

Une fois l’installation terminée, vous pouvez créer un utilisateur administrateur à l’aide de la méthode admin:user:create command :
Créer ou modifier un administrateur

Exemple 3 : installation avec des options supplémentaires

L’exemple suivant installe Adobe Commerce avec les options suivantes :

  • L’application est installée dans la variable magento2 répertoire relatif au docroot du serveur web localhost et le chemin d’accès à l’administrateur est admin; par conséquent :

    Votre URL de storefront est http://127.0.0.1

  • Le serveur de base de données se trouve sur le même hôte que le serveur web.

    Le nom de la base est magento, et le nom d’utilisateur et le mot de passe sont les deux magento

  • L’administrateur possède les propriétés suivantes :

    • Les prénoms et les noms sont Magento User
    • Nom d’utilisateur admin et le mot de passe est admin123
    • L’adresse électronique est user@example.com
  • La langue par défaut est en_US (Anglais américain)

  • La devise par défaut est le dollar américain

  • Le fuseau horaire par défaut est centré aux États-Unis (Amérique/Chicago)

  • Le programme d’installation nettoie d’abord la base de données avant d’installer les tables et le schéma.

  • Vous pouvez utiliser le préfixe d’incrément de commande client. ORD$ (puisqu’il contient un caractère spécial) [$], la valeur doit être entre guillemets doubles)

  • Les données de session sont enregistrées dans la base de données.

  • Utilise les réécritures du serveur

  • OpenSearch est installé sur os-host.example.com et se connecte sur le port 9200

magento setup:install --base-url=http://127.0.0.1/magento2/ \
--db-host=localhost --db-name=magento --db-user=magento --db-password=magento \
--admin-firstname=Magento --admin-lastname=User --admin-email=user@example.com \
--admin-user=admin --admin-password=admin123 --language=en_US \
--currency=USD --timezone=America/Chicago --cleanup-database \
--sales-order-increment-prefix="ORD$" --session-save=db --use-rewrites=1 \
--search-engine=opensearch --opensearch-host=os-host.example.com \
--opensearch-port=9200
NOTE
Vous devez saisir la commande sur une seule ligne ou, comme dans l'exemple précédent, avec une \ à la fin de chaque ligne.

Les messages comme celui-ci s’affichent si l’installation est réussie :

Post installation file permissions check...
For security, remove write permissions from these directories: '/var/www/html/magento2/app/etc'
[Progress: 274 / 274]
[SUCCESS]: Magento installation complete.
[SUCCESS]: Admin Panel URI: /admin_puu71q
recommendation-more-help
0f8e7db5-0e9c-4002-a5b8-a0088077d995