Validation des documents DDX

Les exemples et les exemples de ce document sont réservés à l’environnement AEM Forms on JEE.

Vous pouvez valider par programmation un document DDX utilisé par le service Assembler. En d’autres termes, à l’aide de l’API du service Assembler, vous pouvez déterminer si un document DDX est valide ou non. Par exemple, si vous avez effectué une mise à niveau à partir d’une version précédente d’AEM Forms et que vous souhaitez vous assurer que votre document DDX est valide, vous pouvez le valider à l’aide de l’API du service Assembler.

REMARQUE

Pour plus d’informations sur le service Assembler, voir Référence des services pour AEM Forms.

REMARQUE

Pour plus d’informations sur un document DDX, voir Guide de référence du service Assembler et de DDX.

Résumé des étapes

Pour valider un document DDX, effectuez les tâches suivantes :

  1. Inclure les fichiers de projet.
  2. Créez un client Assembler.
  3. Référencez un document DX existant.
  4. Définissez les options d’exécution pour valider le document DDX.
  5. Effectuez la validation.
  6. Enregistrez les résultats de la validation dans un fichier journal.

Inclure les fichiers de projet

Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, veillez à inclure les fichiers proxy.

Les fichiers JAR suivants doivent être ajoutés au chemin de classe de votre projet :

  • adobe-livecycle-client.jar
  • adobe-usermanager-client.jar
  • adobe-assembler-client.jar
  • adobe-utility.jar (obligatoire si AEM Forms est déployé sur JBoss)
  • jbossall-client.jar (obligatoire si AEM Forms est déployé sur JBoss)

si AEM Forms est déployé sur un serveur d’applications J2EE pris en charge autre que JBoss, vous devez remplacer les fichiers adobe-utility.jar et jbossall-client.jar par des fichiers JAR spécifiques au serveur d’applications J2EE sur lequel AEM Forms est déployé.

Création d’un client PDF Assembler

Avant d’effectuer une opération Assembler par programmation, vous devez créer un client de service Assembler.

Référence à un document DDX existant

Pour valider un document DDX, vous devez référencer un document DDX existant.

Définition des options d’exécution pour valider le document DDX

Lors de la validation d’un document DDX, vous devez définir des options d’exécution spécifiques qui demandent au service Assembler de valider le document DDX plutôt que de l’exécuter. Vous pouvez également augmenter la quantité d’informations que le service Assembler écrit dans le fichier journal.

Effectuer la validation

Après avoir créé le client de service Assembler, référencé le document DDX et défini les options d’exécution, vous pouvez appeler l’opération invokeDDX pour valider le document DDX. Lors de la validation du document DX, vous pouvez transmettre null comme paramètre map (ce paramètre stocke généralement les documents PDF dont Assembler a besoin pour effectuer la ou les opérations spécifiées dans le document DDX).

Si la validation échoue, une exception est générée et le fichier journal contient des détails expliquant pourquoi le document DDX n’est pas valide peut être obtenu à partir de l’instance OperationException. Une fois l’analyse XML de base et la vérification de schéma terminée, la validation de la spécification DDX est effectuée. Toutes les erreurs qui se trouvent dans le document DDX sont spécifiées dans le journal.

Enregistrer les résultats de la validation dans un fichier journal

Le service Assembler renvoie les résultats de validation que vous pouvez écrire dans un fichier journal XML. La quantité de détails que le service Assembler écrit dans le fichier journal dépend de l’option d’exécution que vous avez définie.

Voir également

Validation d’un document DDX à l’aide de l’API Java

Validation d’un document DDX à l’aide de l’API de service Web

Inclusion des fichiers de bibliothèque Java d’AEM Forms

Réglage des propriétés de la connexion

Assemblage de documents PDF par programmation

Validation d’un document DDX à l’aide de l’API Java

Validez un document DDX à l’aide de l’API Assembler Service (Java) :

  1. Inclure les fichiers de projet.

    Incluez des fichiers JAR client, tels que adobe-assembler-client.jar, dans le chemin d’accès à la classe de votre projet Java.

  2. Créez un client PDF Assembler.

    • Créez un objet ServiceClientFactory qui contient des propriétés de connexion.
    • Créez un objet AssemblerServiceClient en utilisant son constructeur et en transmettant l’objet ServiceClientFactory.
  3. Référencez un document DX existant.

    • Créez un objet java.io.FileInputStream qui représente le document DDX en utilisant son constructeur et en transmettant une valeur string qui spécifie l’emplacement du fichier DDX.
    • Créez un objet com.adobe.idp.Document en utilisant son constructeur et en transmettant l’objet java.io.FileInputStream.
  4. Définissez les options d’exécution pour valider le document DDX.

    • Créez un objet AssemblerOptionSpec qui stocke les options d’exécution à l’aide de son constructeur.
    • Définissez l’option d’exécution qui demande au service Assembler de valider le document DDX en appelant la méthode setValidateOnly de l’objet AssemblerOptionSpec et en transmettant true.
    • Définissez la quantité d’informations que le service Assembler écrit dans le fichier journal en appelant la méthode getLogLevel de l’objet AssemblerOptionSpec et en transmettant une valeur de chaîne qui répond à vos besoins. Lors de la validation d’un document DDX, vous souhaitez plus d’informations écrites dans le fichier journal, ce qui facilite le processus de validation. Par conséquent, vous pouvez transmettre la valeur FINE ou FINER.
  5. Effectuez la validation.

    Appelez la méthode invokeDDX de l’objet AssemblerServiceClient et transmettez les valeurs suivantes :

    • Objet com.adobe.idp.Document représentant le document DDX.
    • La valeur null de l’objet java.io.Map qui stocke généralement des documents PDF.
    • Objet com.adobe.livecycle.assembler.client.AssemblerOptionSpec qui spécifie les options d’exécution.

    La méthode invokeDDX renvoie un objet AssemblerResult contenant des informations spécifiant si le document DDX est valide.

  6. Enregistrez les résultats de la validation dans un fichier journal.

    • Créez un objet java.io.File et assurez-vous que l’extension de nom de fichier est .xml.
    • Appelez la méthode getJobLog de l’objet AssemblerResult. Cette méthode renvoie une instance com.adobe.idp.Document contenant des informations de validation.
    • Appelez la méthode copyToFile de l’objet com.adobe.idp.Document pour copier le contenu de l’objet com.adobe.idp.Document dans le fichier.
    REMARQUE

    Si le document DDX n’est pas valide, un OperationException est généré. Dans l’instruction catch, vous pouvez appeler la méthode getJobLog de l’objet OperationException.

Voir également

Validation de documents DDX

Démarrage rapide (mode SOAP) : Validation des documents DDX à l’aide de l’API Java (mode SOAP)

Inclusion des fichiers de bibliothèque Java d’AEM Forms

Réglage des propriétés de la connexion

Validation d’un document DDX à l’aide de l’API de service Web

Validez un document DDX à l’aide de l’API Assembler Service (service Web) :

  1. Inclure les fichiers de projet.

    Créez un projet Microsoft .NET qui utilise MTOM. Assurez-vous d’utiliser la définition WSDL suivante : http://localhost:8080/soap/services/AssemblerService?WSDL&lc_version=9.0.1.

    REMARQUE

    Remplacez localhost par l’adresse IP du serveur Forms.

  2. Créez un client PDF Assembler.

    • Créez un objet AssemblerServiceClient à l’aide de son constructeur par défaut.

    • Créez un objet AssemblerServiceClient.Endpoint.Address à l’aide du constructeur System.ServiceModel.EndpointAddress. Transmettez une valeur string qui spécifie le WSDL au service AEM Forms (par exemple, http://localhost:8080/soap/services/AssemblerService?blob=mtom). Vous n’avez pas besoin d’utiliser l’attribut lc_version. Cet attribut est utilisé lorsque vous créez une référence de service.

    • Créez un objet System.ServiceModel.BasicHttpBinding en obtenant la valeur du champ AssemblerServiceClient.Endpoint.Binding. Convertissez la valeur de retour en BasicHttpBinding.

    • Définissez le champ MessageEncoding de l’objet System.ServiceModel.BasicHttpBinding sur WSMessageEncoding.Mtom. Cette valeur garantit l’utilisation de MTOM.

    • Activez l’authentification HTTP de base en effectuant les tâches suivantes :

      • Attribuez le nom d’utilisateur AEM forms au champ AssemblerServiceClient.ClientCredentials.UserName.UserName.
      • Attribuez la valeur de mot de passe correspondante au champ AssemblerServiceClient.ClientCredentials.UserName.Password.
      • Attribuez la valeur constante HttpClientCredentialType.Basic au champ BasicHttpBindingSecurity.Transport.ClientCredentialType.
      • Attribuez la valeur constante BasicHttpSecurityMode.TransportCredentialOnly au champ BasicHttpBindingSecurity.Security.Mode.
  3. Référencez un document DX existant.

    • Créez un objet BLOB en utilisant son constructeur. L’objet BLOB est utilisé pour stocker le document DDX.
    • Créez un objet System.IO.FileStream en appelant son constructeur et en transmettant une valeur string qui représente l’emplacement du fichier du document DDX et le mode d’ouverture du fichier.
    • Créez un tableau d’octets qui stocke le contenu de l’objet System.IO.FileStream. Vous pouvez déterminer la taille du tableau d’octets en obtenant la propriété System.IO.FileStream de l’objet Length.
    • Renseignez le tableau d’octets avec les données de flux en appelant la méthode System.IO.FileStream de l’objet Read et en transmettant le tableau d’octets, la position de départ et la longueur du flux à lire.
    • Renseignez l’objet BLOB en attribuant sa propriété MTOM avec le contenu du tableau d’octets.
  4. Définissez les options d’exécution pour valider le document DDX.

    • Créez un objet AssemblerOptionSpec qui stocke les options d’exécution à l’aide de son constructeur.
    • Définissez l’option d’exécution qui demande au service Assembler de valider le document DDX en attribuant la valeur true au membre de données validateOnly de l’objet AssemblerOptionSpec.
    • Définissez la quantité d’informations que le service Assembler écrit dans le fichier journal en attribuant une valeur string au membre de données logLevel de l’objet AssemblerOptionSpec. lors de la validation d’un document DDX, vous souhaitez obtenir plus d’informations écrites dans le fichier journal, ce qui facilite le processus de validation. Par conséquent, vous pouvez spécifier la valeur FINE ou FINER. Pour plus d’informations sur les options d’exécution que vous pouvez définir, voir la référence de classe AssemblerOptionSpec dans Référence de l’API AEM Forms.
  5. Effectuez la validation.

    Appelez la méthode invokeDDX de l’objet AssemblerServiceClient et transmettez les valeurs suivantes :

    • Objet BLOB représentant le document DDX.
    • La valeur null de l’objet Map qui stocke généralement des documents PDF.
    • Objet AssemblerOptionSpec qui spécifie les options d’exécution.

    La méthode invokeDDX renvoie un objet AssemblerResult contenant des informations spécifiant si le document DDX est valide.

  6. Enregistrez les résultats de la validation dans un fichier journal.

    • Créez un objet System.IO.FileStream en appelant son constructeur et en transmettant une valeur string qui représente l’emplacement du fichier journal et le mode d’ouverture du fichier. Assurez-vous que l’extension de nom de fichier est .xml.
    • Créez un objet BLOB qui stocke les informations du journal en obtenant la valeur du membre de données jobLog de l’objet AssemblerResult.
    • Créez un tableau d’octets qui stocke le contenu de l’objet BLOB. Renseignez le tableau d’octets en obtenant la valeur du champ MTOM de l’objet BLOB.
    • Créez un objet System.IO.BinaryWriter en appelant son constructeur et en transmettant l’objet System.IO.FileStream.
    • Ecrivez le contenu du tableau d’octets dans un fichier PDF en appelant la méthode System.IO.BinaryWriter de l’objet Write et en transmettant le tableau d’octets.
    REMARQUE

    Si le document DDX n’est pas valide, un OperationException est généré. Dans l’instruction catch, vous pouvez obtenir la valeur du membre jobLog de l’objet OperationException.

Voir également

Validation de documents DDX

Appel d’AEM Forms à l’aide de MTOM

Sur cette page