Imagerie dynamique

Qu’est-ce que l’imagerie dynamique ?

La technologie d’imagerie dynamique applique les fonctionnalités d’intelligence artificielle d’Adobe Sensei et fonctionne avec les « paramètres d’image prédéfinis » existants. Elle permet d’améliorer les performances de la diffusion d’images en optimisant automatiquement le format, la taille et la qualité des images en fonction des fonctionnalités du navigateur client.

De plus, obtenez désormais un meilleur score Google Core Web Vital pour LCP (Large Contentful Paint) avec une amélioration de l’imagerie dynamique, qui s’accompagne désormais de la prise en charge d’AVIF et de WebP.

IMPORTANT

L’imagerie intelligente nécessite l’utilisation du réseau de diffusion de contenu prêt à l’emploi fourni avec Adobe Experience Manager - Dynamic Media. Aucun autre réseau CDN personnalisé n’est pris en charge avec cette fonctionnalité.

L’imagerie dynamique tire parti de sa parfaite intégration dans un service CDN (réseau de diffusion de contenu) haut de gamme proposé par Adobe afin d’offrir un gain de performance accru. Ce service trouve l’itinéraire Internet optimal entre les serveurs, les réseaux et les points de connexion. Au lieu d’utiliser l’itinéraire par défaut sur Internet, le service établit celui possédant la latence et le taux de perte de paquets les plus faibles.

Les exemples de ressources d’image suivants illustrent l’optimisation supplémentaire qu’apporte l’imagerie dynamique :

Image (URL) Miniature Taille (JPEG) Taille (WebP) avec imagerie dynamique Taille (AVIF) avec imagerie dynamique % de réduction avec WebP % de réduction avec AVIF
Image 1 picture1 145 Ko 106 Ko 90,2 Ko 26,89 % 37,79 %
Image 2 picture2 412 Ko 346 Ko 113 Ko 16,01 % 72,57 %
Image 3 picture3 221 Ko 189 Ko 87,1 Ko 14,47 % 60,58 %
Image 4 picture4 594 Ko 545 Ko 286 Ko 8,25 % 51,85 %

Comme ci-dessus, Adobe a également exécuté un test avec un ensemble d’échantillons plus grand. Le format AVIF a permis une réduction de 20 % de la taille supplémentaire par rapport au WebP, ce qui a permis une réduction de 27 % par rapport au JPEG. Tout cela avec la même qualité visuelle. Au total, l’AVIF offre une réduction de taille moyenne de 41 % par rapport au JPEG.

Comparez les formats WebP et AVIF au PNG, vous pouvez constater une réduction de la taille de 84 % avec le WebP et de 87 % avec l’AVIF. Et, puisque les formats WebP et AVIF prennent en charge la transparence et plusieurs animations d’images, il remplace efficacement les fichiers PNG et de GIF transparents.

Consultez également la section Optimisation des images avec des formats d’image de nouvelle génération (WebP et AVIF).

Quels sont les principaux avantages de la plus récente technologie d’imagerie dynamique ?

L’imagerie dynamique offre de meilleures performances de diffusion d’images en optimisant automatiquement la taille du fichier image en fonction du navigateur client utilisé, de l’affichage de l’appareil et des conditions réseau. Les images sont les éléments qui demandent le plus de temps lors du chargement d’une page. Aussi, une amélioration des performances peut-elle avoir une incidence considérable sur les indicateurs IPC, tels qu’un taux de conversion plus élevé, une augmentation du temps passé sur le site et un taux de rebond moindre.

Les principaux avantages de la dernière technologie d’imagerie dynamique sont les suivants :

  • Elle prend désormais en charge le format AVIF de nouvelle génération.
  • Le PNG vers WebP et AVIF prennent désormais en charge la conversion par perte. Le format PNG étant un format sans perte, les fichiers WebP et AVIF diffusés antérieurement l’étaient sans perte.
  • Conversion au format du navigateur (bfc)
  • Rapport pixel d’appareil (dpr)
  • Bande passante réseau (network)

À propos de la conversion au format du navigateur (BFC)

L’activation de la conversion au format du navigateur en ajoutant bfc=on dans l’URL de l’image convertit automatiquement les formats JPEG et PNG en fichier AVIF avec perte, WebP avec perte, JPEGXR avec perte, JPEG2000 avec perte, et ce, pour différents navigateurs. Pour les navigateurs qui ne prennent pas en charge ces formats, l’imagerie dynamique continue à être délivrée au format JPEG ou PNG. En plus du format, la qualité du nouveau format est recalculée par l’imagerie dynamique.

L’imagerie dynamique peut également être désactivée en ajoutant bfc=off à l’URL de l’image.

Consultez aussi la section bfc dans l’API de service et de rendu d’images Dynamic Media.

À propos de l’optimisation du rapport pixel d’appareil (DPR)

Le rapport pixel d’appareil (DPR), également appelé rapport pixel CSS, est la relation entre les pixels physiques et les pixels logiques d’un appareil. Surtout avec l’avènement des écrans Retina, la résolution en pixels des appareils mobiles modernes augmente à un rythme rapide.

L’activation de l’optimisation du rapport pixel d’appareil effectue le rendu de l’image à la résolution native de l’écran, ce qui la fait paraître nette.

Actuellement, la densité en pixels de l’affichage provient des valeurs d’en-tête Akamai CDN.

Valeurs autorisées dans l’URL d’une image Description
dpr=off Désactivez l’optimisation du DPR au niveau de l’URL d’une image individuelle.
dpr=on,dprValue Remplacez la valeur DPR détectée par l’imagerie intelligente par une valeur personnalisée (telle que détectée par une logique côté client ou par d’autres moyens). La valeur autorisée pour dprValue est n’importe quel nombre supérieur à 0.
REMARQUE
  • Vous pouvez utiliser dpr=on,dprValue même si le paramètre DPR au niveau de la société est désactivé.
  • En raison de l’optimisation du DPR, lorsque l’image créée est supérieure au paramètre MaxPix Dynamic Media, la largeur MaxPix est toujours reconnue en conservant les proportions de l’image.
Taille de l’image demandée Valeur de rapport pixel d’appareil (DPR) Taille de l’image diffusée
816 x 500 1 816 x 500
816 x 500 2 1632 x 1000

Consultez également Lorsque vous utilisez des images et Lorsque vous utilisez le recadrage intelligent.

À propos de l’optimisation de la bande passante du réseau

L’activation de la bande passante réseau ajuste automatiquement la qualité de l’image diffusée en fonction de la bande passante réseau réelle. Lorsque la bande passante réseau est insuffisante, l’optimisation du DPR (rapport pixel d’appareil) est automatiquement désactivée, même si elle est déjà activée.

Si vous le souhaitez, votre entreprise peut se désabonner de l’optimisation de la bande passante du réseau au niveau de l’image individuelle en ajoutant network=off à l’URL de l’image.

Valeur autorisée dans l’URL d’une image Description
network=off Désactive l’optimisation du réseau au niveau de l’URL d’une image individuelle.

Les valeurs DPR et de bande passante réseau sont basées sur les valeurs côté client détectées du réseau de diffusion de contenu groupé. Ces valeurs sont parfois inexactes. Par exemple, l’iPhone5 avec un DPR = 2 et l’iPhone12 avec un dpr=3, affichent tous deux un dpr=2. Néanmoins, pour les appareils à haute résolution, il est préférable d’envoyer dpr=2 plutôt que dpr=1. La meilleure façon de surmonter cette inexactitude consiste toutefois à utiliser le DPR côté client pour vous donner des valeurs absolument précises. Cette méthode marche pour n’importe quel appareil, qu’il s’agisse d’Apple ou de tout autre appareil existant. Consultez la section Utilisation de l’imagerie dynamique avec le rapport pixel d’appareil côté client.

Autres avantages clés de l’imagerie dynamique

  • Amélioration du classement d’optimisation du référencement Google pour les pages web qui utilisent la technologie d’imagerie dynamique la plus récente.
  • Diffusion immédiate de contenus optimisés (au moment de l’exécution).
  • Mise en œuvre de la technologie Adobe Sensei pour effectuer la conversion en fonction de la qualité (qlt) spécifiée dans la demande d’image.
  • Indépendance vis-à-vis du temps de vie (TTL). Auparavant, un TTL minimal de 12 heures était obligatoire pour le fonctionnement de l’imagerie dynamique.
  • Auparavant également, les images d’origine et dérivées étaient mises en cache et un processus en deux étapes était nécessaire pour invalider le cache. Avec la technologie d’imagerie dynamique la plus récente, seules les images dérivées sont mises en cache, ce qui rend possible un processus d’invalidation du cache en une seule étape.
  • Les clients qui utilisent des en-têtes personnalisés dans leur jeu de règles bénéficient de la version de l’imagerie dynamique la plus récente, car ces en-têtes ne sont pas bloqués, contrairement à la version précédente. Par exemple, « Timing Allow Origin », « X-Robot » comme suggéré dans Ajout d’une valeur d’en-tête personnalisée aux réponses d’image Dynamic Media Classic.

L’imagerie intelligente entraîne-t-elle des frais de licence ?

Non. L’imagerie dynamique est incluse dans votre licence existante. Cette règle est vraie pour Dynamic Media Classic ou pour Experience Manager Dynamic Media (On-premise, AMS et Experience Manager as a Cloud Service).

REMARQUE

L’imagerie dynamique n’est pas disponible pour les utilisateurs Dynamic Media – Hybrid.

Comment fonctionne l’imagerie intelligente ?

Lorsqu’un client demande une image, l’imagerie dynamique vérifie les caractéristiques utilisateur et convertit cette image au format approprié en fonction du navigateur utilisé. Ces conversions de format s’effectuent de manière à garantir une représentation fidèle. L’imagerie dynamique convertit automatiquement les images dans différents formats en fonction des capacités du navigateur de la manière suivante.

  • Conversion automatique au format AVIF si le navigateur prend en charge le format
  • Conversion automatique au format WebP si la conversion AVIF n’est pas adéquate ou si le navigateur ne prend pas en charge l’AVIF
  • Conversion automatique au format JPEG2000 si Safari ne prend pas en charge le WebP
  • Conversion automatique au format JPEGXR pour IE 9+ ou si Edge ne prend pas en charge le WebP
    | Format d’images | Navigateurs pris en charge |
    |—|—|
    | AVIF | https://caniuse.com/avif |
    | WebP | https://caniuse.com/webp |
    | JPEG 2000 | https://caniuse.com/jpeg2000 |
    | JPEGXR | https://caniuse.com/jpegxr |
  • Pour les navigateurs qui ne prennent pas en charge ces formats, le format d’image demandé initialement est diffusé.

Si la taille de l’image d’origine est inférieure à celle produite par l’imagerie dynamique, l’image d’origine est diffusée.

Quels sont les formats d’image pris en charge ?

Les formats suivants sont pris en charge dans le cadre de l’imagerie dynamique :

  • JPEG
  • PNG

Pour le format de fichier image JPEG, la qualité du nouveau format est recalculée par l’imagerie dynamique.

Pour les formats de fichiers image qui prennent en charge la transparence tels que les PNG, vous pouvez configurer l’imagerie dynamique afin de diffuser des fichiers AVIF et WebP avec perte. Pour la conversion de format avec perte, l’imagerie dynamique utilise la qualité mentionnée dans l’URL de l’image, ou la qualité configurée dans le compte d’entreprise Dynamic Media.

Comment l’imagerie dynamique fonctionne-t-elle avec mes paramètres d’image prédéfinis déjà utilisés ?

L’imagerie dynamique fonctionne avec vos paramètres d’image prédéfinis existants et conserve tous vos paramètres d’image. Ce qui change, c’est le format de l’image, ou le paramètre de qualité, ou les deux. Pour la conversion de format, l’imagerie dynamique conserve la qualité vidéo totale, telle qu’elle est définie par vos paramètres d’image prédéfinis, mais avec une plus petite taille de fichier.

Supposons, par exemple, qu’un paramètre d’image prédéfini soit configuré au format JPEG, avec une taille de 500 x 500, une qualité = 85 et masquage flou = 0.1,1,5. Lorsque l’imagerie dynamique détecte qu’un utilisateur se trouve dans un navigateur Chrome, l’image est convertie au format WebP, avec une taille de 500 x 500 et un masque flou = 0,1,1,5 pour une qualité WebP correspondant à une qualité de JPEG de 85 aussi proche que possible. L’empreinte de cette conversion WebP est comparée au JPEG et la plus petite des deux est renvoyée.

Vais-je devoir modifier des URL ou des paramètres d’image prédéfinis, ou déployer du nouveau code sur mon site pour exploiter l’imagerie dynamique ?

Non. L’imagerie dynamique fonctionne parfaitement avec vos paramètres d’image prédéfinis et URL d’image existants. En outre, l’imagerie dynamique n’exige pas que vous ajoutiez du code sur votre site web pour détecter le navigateur d’un utilisateur. Tout cela est géré automatiquement.

L’imagerie dynamique est-elle compatible avec le protocole HTTPS ? Et qu’en est-il du protocole HTTP/2 ?

L’imagerie dynamique fonctionne avec les images diffusées sur HTTP ou HTTPS. Elle fonctionne également sur HTTP/2.

Puis-je utiliser l’imagerie intelligente ?

Pour pouvoir utiliser l’imagerie dynamique, le compte Dynamic Media Classic ou Dynamic Media sur Experience Manager de votre entreprise doit répondre aux conditions suivantes :

  • Utiliser le réseau de diffusion de contenu (CDN) fourni par Adobe dans le cadre de votre licence.
  • Utiliser un domaine dédié (par exemple, images.company.com ou mycompany.scene7.com), plutôt qu’un domaine générique (par exemple, s7d1.scene7.com, s7d2.scene7.com ou s7d13.scene7.com).

Pour trouver vos domaines, ouvrez l’application de bureau Dynamic Media Classic, puis connectez-vous à un ou plusieurs comptes de votre entreprise.

Accédez à Configuration > Configuration de l’application > Paramètres généraux. Recherchez le champ intitulé Nom du serveur publié. Si vous utilisez actuellement un domaine générique, vous pouvez demander à passer à votre propre domaine personnalisé. Faites cette demande de transition lorsque vous soumettez un problème à votre assistance.

Votre premier domaine personnalisé n’entraîne aucun coût supplémentaire avec une licence Dynamic Media.

Quelle est la marche à suivre afin d’activer l’imagerie dynamique pour mon compte ?

Vous devez envoyer la demande d’utilisation d’imagerie dynamique ; celle-ci n’est pas activée automatiquement.

Créez un dossier d’assistance, comme décrit ci-dessous. Dans le cadre de votre prise en charge, veillez à mentionner la ou les fonctionnalités d’imagerie dynamique suivantes que vous souhaitez activer sur votre compte :

  • WebP
  • AVIF
  • Optimisation du DPR et de la bande passante réseau
  • PNG vers AVIF avec perte ou WebP avec perte

Si l’imagerie dynamique est déjà activée avec le WebP, mais que vous souhaitez ajouter d’autres nouvelles fonctionnalités comme indiqué ci-dessus, vous devez créer un dossier de prise en charge.

Pour créer un dossier de prise en charge permettant d’activer l’imagerie dynamique sur votre compte :

  1. Utilisez l’Admin Console pour commencer la création d’un nouveau dossier d’assistance..

  2. Indiquez les informations suivantes dans votre dossier de support :

    • nom, adresse électronique et numéro de téléphone du contact principal.

    • Répertoriez les fonctionnalités d’imagerie dynamique suivantes (une ou plusieurs) que vous souhaitez activer sur votre compte :

      • WebP
      • AVIF
      • Optimisation du DPR et de la bande passante réseau
      • PNG vers AVIF avec perte ou WebP avec perte
    • Tous les domaines à activer pour l’imagerie intelligente (c’est-à-dire images.company.com ou mycompany.scene7.com).

      Pour trouver vos domaines, ouvrez l’application de bureau Dynamic Media Classic, puis connectez-vous à un ou plusieurs comptes de votre entreprise.

      Accédez à Configuration > Configuration de l’application > Paramètres généraux.

      Recherchez le champ intitulé Nom du serveur publié.

    • Vérifiez que vous utilisez le CDN via Adobe et non le CDN géré avec une relation directe.

    • Vérifiez que vous utilisez un domaine dédié, tel que images.company.com ou mycompany.scene7.com, et non un domaine générique, tel que s7d1.scene7.com, s7d2.scene7.com ou s7d13.scene7.com.

      Pour trouver vos domaines, ouvrez l’application de bureau Dynamic Media Classic, puis connectez-vous à un ou plusieurs comptes de votre entreprise.

      Accédez à Configuration > Configuration de l’application > Paramètres généraux.

      Recherchez le champ intitulé Nom du serveur publié. Si vous utilisez actuellement un domaine Dynamic Media Classic générique, vous pouvez demander une migration vers votre domaine personnalisé dans le cadre de cette transition.

    • Indiquez si vous souhaitez qu’il fonctionne en HTTP/2.

  3. Le service clientèle Adobe vous inscrira sur la liste d’attente des clients pour l’imagerie dynamique en se basant sur l’ordre dans lequel les demandes ont été envoyées.

  4. Dès qu’Adobe est prêt à traiter votre demande, vous serez contacté par le service clientèle afin de programmer une date cible.

  5. Facultatif : Vous avez la possibilité de tester l’imagerie intelligente dans le cadre de l’évaluation avant qu’Adobe ne mette la nouvelle fonctionnalité en production.

  6. Une fois la procédure achevée, vous en serez informé par l’équipe du service clientèle.

  7. Pour tirer pleinement parti des améliorations de performances de l’imagerie dynamique, Adobe recommande de définir le délai d’expiration (TTL) sur 24 heures ou plus. Ce paramètre définit la période pendant laquelle les ressources sont mises en cache par le réseau de diffusion de contenu. Pour modifier ce paramètre :

    1. Si vous utilisez Dynamic Media Classic, accédez à Configuration > Configuration de l’application > Configuration de la publication > Serveur d’images. Définissez la valeur Délai d’expiration par défaut du cache de client sur 24 ou plus.
    2. Si vous utilisez Dynamic Media, procédez comme suit. Définissez la valeur Expiration sur 24 heures ou plus.

Dans quel délai puis-je m’attendre à ce que l’imagerie dynamique soit activée pour mon compte ?

Les demandes sont traitées dans l’ordre de réception par l’équipe du service clientèle, suivant la liste d’attente.

REMARQUE

Le délai d’exécution peut être relativement long, car l’activation de l’imagerie dynamique implique qu’Adobe efface le cache. Seul un petit nombre de transitions peut donc être traité simultanément.

Quels sont les risques liés au passage à l’imagerie dynamique ?

La page web d’un client ne présente aucun risque. Cependant, la transition à l’imagerie dynamique efface votre cache CDN. Cette opération implique de passer à une nouvelle configuration de Dynamic Media Classic ou Dynamic Media sur Experience Manager.

Au cours de la transition initiale, les images non mises en cache accèdent directement aux serveurs d’origine d’Adobe jusqu’à ce que le cache soit reconstitué. C’est pour cette raison qu’Adobe prévoit de ne gérer que quelques transitions à la fois afin d’offrir des performances acceptables lors de l’extraction des demandes du site d’origine. Pour la plupart des utilisateurs, le cache est entièrement reconstitué au niveau du réseau CDN sous 1 à 2 jours.

Comment puis-je vérifier si l’imagerie intelligente fonctionne comme prévu ?

  1. Une fois que l’imagerie intelligente est activée sur votre compte, chargez une URL d’image Dynamic Media Classic ou Adobe Experience Manager – Dynamic Media sur le navigateur.

  2. Ouvrez le volet de Chrome pour les développeurs en accédant à Afficher > Développeur > Outils de développement dans le navigateur. Vous pouvez également sélectionner l’outil de développement de navigateur de votre choix.

  3. Assurez-vous que le cache est désactivé lorsque les outils de développement sont ouverts.

    • Sous Windows®, accédez aux paramètres dans le volet de l’outil de développement, puis cochez la case Désactiver le cache (lorsque les outils de développement sont ouverts).
    • Sous macOS, sélectionnez désactiver le cache dans l’onglet Réseau du volet de développement.
  4. Observez que le type de contenu est converti au format approprié. L’écran ci-dessous illustre la conversion dynamique d’une image PNG au format WebP sur Chrome. Si l’AVIF est activé pour votre domaine, vous pouvez également vous attendre à voir l’AVIF dans le type de contenu.

  5. Répétez ce test sur d’autres navigateurs et avec différentes conditions d’utilisation.

REMARQUE

Toutes les images ne sont pas converties. L’imagerie dynamique détermine si la conversion peut améliorer les performances. Parfois, si aucune amélioration des performances n’est attendue, ou que le format n’est pas JPEG ou PNG, l’image n’est pas convertie.

image2017-11-14_15398

Comment puis-je connaître les possibilités d’amélioration des performances ? Existe-t-il un moyen de connaître les avantages de l’imagerie dynamique ?

L’en-tête d’imagerie dynamique détermine les avantages de l’imagerie dynamique. Lorsque l’imagerie dynamique est activée, après avoir demandé une image, sous le titre En-têtes de réponse, vous pouvez voir -X-Adobe-Smart-Imaging comme illustré dans l’exemple en surbrillance suivant :

En-tête d’imagerie dynamique

Cet en-tête vous indique ce qui suit :

  • L’imagerie dynamique fonctionne pour l’entreprise.
  • Une valeur positive signifie que la conversion a réussi. Dans ce cas, une nouvelle image WebP est renvoyée.
  • Une valeur négative signifie que la conversion a échoué. Dans ce cas, l’image d’origine demandée est renvoyée (au format JPEG par défaut, si elle n’est pas spécifiée).
  • Une valeur positive indique la différence en octets entre l’image demandée et la nouvelle image. Dans l’exemple ci-dessus, les octets enregistrés sont de 75048, soit environ 75 Ko pour une image.
  • Une valeur négative signifie que l’image demandée est plus petite que la nouvelle image. La différence de taille négative s’affiche mais l’image diffusée est l’image d’origine demandée uniquement.
REMARQUE

X-Adobe-Smart-Imaging = -1 avec diffusion WebP

Si la valeur de X-Adobe-Smart-Imaging est de -1 et que le WebP est toujours en cours de diffusion, cela signifie que l’imagerie dynamique fonctionne mais que le gain de taille n’a pas été calculé en raison de l’ancien cache. Vous pouvez utiliser la fonction cache=update (une seule fois) dans l’URL de l’image pour résoudre ce problème.
Exemple d’utilisation du modificateur :
https://smartimaging.scene7.com/is/image/SmartImaging/sample1?cache=update
Pour invalider l’intégralité du cache, vous devez créer un dossier d’assistance.

Comment désactiver l’optimisation AVIF dans l’imagerie dynamique ?

Si vous souhaitez revenir au service WebP par défaut, créez un dossier d’assistance. Vous pouvez comme d’habitude désactiver l’imagerie dynamique en ajoutant le paramètre bfc=off à l’URL de l’image. Cependant, vous ne pouvez pas sélectionner WebP ou AVIF dans le modificateur d’URL pour l’imagerie dynamique. Cette fonctionnalité est conservée au niveau du compte de votre société.

Est-il possible de désactiver l’imagerie dynamique quelle que soit la raison ?

Oui. Vous pouvez désactiver l’imagerie dynamique en ajoutant l’un des modificateurs suivants :

Quel « réglage » est disponible ? Existe-t-il des paramètres ou des comportements pouvant être définis ?

L’imagerie dynamique offre trois options que vous pouvez activer ou désactiver.

Je dispose d’une URL avec fmt=tif sur le navigateur web Chrome. Mais ma requête échoue avec une erreur ImageServer. Pourquoi ?

Cette erreur ne se produit pas si l’imagerie dynamique n’est pas activée sur votre compte. L’imagerie dynamique fonctionne uniquement avec les formats JPEG ou PNG.

Pour éviter cette erreur, vous pouvez effectuer l’une des opérations suivantes :

  • Spécifier JPEG ou PNG
  • Ne pas utiliser le modificateur fmt
  • Utiliser un format de navigateur préféré défini par l’imagerie dynamique Par exemple, vous pouvez utiliser le format WebP pour le navigateur web Chrome.

Je veux télécharger une image au format TIFF à partir de l’URL d’une image. Comment est-ce que je fais ça ?

Ajoutez fmt=tif et bfc=off à l’URL de l’image.

L’imagerie dynamique gère-t-elle uniquement le format d’image ou gère-t-elle également les paramètres de qualité de l’image pour obtenir de meilleurs résultats ?

L’imagerie dynamique utilise à la fois le format et la qualité. Le reste des paramètres reste le même, tel que demandé dans l’URL de l’image.

Si l’imagerie dynamique gère les paramètres de qualité, existe-t-il des valeurs minimales et maximales que nous pouvons définir ? En d’autres termes, une qualité qui n’est ni inférieure à 60 ni supérieure à 80 ?

Il n’existe actuellement aucune configuration de ce type.

L’imagerie dynamique ajuste-t-elle automatiquement le paramètre de sortie de qualité en pourcentage ou s’agit-il d’un paramètre ajusté manuellement qui s’applique à toutes les images ? Dans quelle plage ?

L’imagerie dynamique ajuste automatiquement le pourcentage de qualité. Ce pourcentage de qualité est déterminé à l’aide d’un algorithme d’apprentissage automatique développé par Adobe. Ce pourcentage n’est pas spécifique à la plage.

Avec l’imagerie dynamique, quelles commandes de traitement d’images sont prises en charge ou ignorées ?

Les seules commandes qui sont ignorées sont le fmt et le qlt. Toutes les commandes restantes sont prises en charge.

Seules les images JPEG sont-elles remplacées par l’imagerie dynamique ? Que se passe-t-il si je demande un fichier WebP, PNG ou autre chose ?

Cette fonctionnalité fonctionne uniquement pour le JPEG et le PNG.

Pourquoi une image de type JPEG est-elle parfois renvoyée à Chrome au lieu du format WebP ?

L’imagerie dynamique détermine si la conversion apporte ou non un bénéfice. Elle renvoie la nouvelle image uniquement si la conversion est bénéfique.

Pourquoi la fonctionnalité Rapport pixel d’appareil (dpr) ne fonctionne-t-elle pas comme prévu avec les images composites ?

Si une image composite implique un trop grand nombre de calques, la fonctionnalité DPR peut être affectée lors de l’utilisation d’un modificateur de position. Ce problème est connu et sera corrigé dans les prochaines versions de l’imagerie dynamique. Si d’autres fonctionnalités d’imagerie dynamique ne fonctionnent pas comme prévu, vous pouvez créer un dossier d’assistance pour signaler le problème.

Pourquoi le PNG d’imagerie dynamique est-elle toujours convertie en WebP/AVIF sans perte ?

Le format PNG étant un format sans perte, les fichiers WebP et AVIF diffusés antérieurement l’étaient sans perte, ce qui entraînait des fichiers d’une taille plus grande que prévue. L’imagerie dynamique prend désormais en charge la conversion avec perte. Vous pouvez utiliser le modificateur cache=update (une seule fois) dans une demande d’image pour résoudre ce problème. Exemple d’utilisation de ce modificateur :

https://smartimaging.scene7.com/is/image/SmartImaging/sample1?cache=update

Pour invalider l’intégralité du cache, vous devez créer un dossier d’assistance pour le demander.

Comment puis-je continuer à utiliser le PNG pour une conversion sans perte dans l’imagerie dynamique ?

L’imagerie dynamique prend désormais en charge la conversion avec perte en fonction du niveau de qualité. Pour continuer à utiliser une conversion sans perte, vous pouvez utiliser la qualité 100, définie soit par la configuration de votre entreprise, soit par le biais de l’URL de l’image à l’aide du code qlt=100 dans le chemin.

Sur cette page