Fragments de contenu – considérations sur la suppression

Examinez ces points importants avant de définir vos stratégies de suppression de fragments de contenu dans AEM. Les fragments de contenu forment un puissant outil de diffusion de contenu découplé. Les implications de leur suppression doivent être soigneusement examinées.

Autorisations – Supprimer ou ne pas supprimer

Pouvoir supprimer du contenu est une capacité puissante, mais potentiellement sensible. Pour cette raison, de nombreux secteurs d’activité doivent limiter et contrôler la manière dont ces privilèges sont distribués.

En ce qui concerne les autorisations de suppression, les fragments de contenu doivent être pris en compte à deux niveaux :

  1. Le fragment de contenu en tant qu’entité unique.

  2. Les multiples sous-entités qui constituent un fragment de contenu ; par exemple, les variantes, les sous-nœuds.

    Le fonctionnement de base de l’éditeur de fragment de contenu nécessite que ces sous-éléments transitoires puissent être supprimés. Par exemple, lors de la manipulation des variantes, mais également lors de la modification de métadonnées ou de la gestion du contenu associé.

REMARQUE

Lorsqu’un utilisateur ne dispose d’aucune autorisation Supprimer, l’éditeur de fragment de contenu fonctionne en mode lecture seule.

Autorisations requises pour la fonctionnalité d’éditeur uniquement

Dans le cas des utilisateurs qui doivent modifier/mettre à jour un fragment de contenu, sans leur permettre de supprimer l’intégralité d’un fragment, des autorisations spécifiques doivent être attribuées, car l’opération de base de l’éditeur de fragment de contenu nécessite la possibilité de supprimer des sous-éléments transitoires.

Par exemple, lors de la manipulation des variantes, mais également lors de la modification de métadonnées ou de la gestion du contenu associé.

REMARQUE

Les autorisations de suppression, requises pour modifier/mettre à jour un fragment de contenu, sont incluses dans l’autorisation Supprimer affectée via la gestion des utilisateurs et/ou des groupes.

Les autorisations nécessaires à la modification/mise à jour d’un fragment doivent être appliquées au nœud contenant le fragment de contenu ou à un nœud parent approprié (à n’importe quel niveau sous /content/dam/). Lorsqu’elles sont affectées à un tel nœud parent, les autorisations sont appliquées à tous les nœuds figurant dans cette branche.

Par exemple, un dossier allant contenir tous les fragments de contenu, tels que :

  • /content/dam/contentfragments
ATTENTION

La définition des autorisations sur /content/dam est également possible, car tous les fragments de contenu y sont stockés.

Toutefois, cette action applique les mêmes autorisations de suppression à tous les autres types de ressources également.

Les conditions requises pour autoriser un utilisateur et/ou un groupe spécifique à modifier/mettre à jour un fragment de contenu sont les suivantes :

REMARQUE

Cette liste répertorie tous les privilèges requis et non simplement les privilèges de suppression.

  • Pour les nœuds ou dossiers de fragments de contenu :

    • jcr:addChildNodes, jcr:modifyProperties
  • Pour le nœud jcr:content de tous les fragments de contenu :

    • jcr:addChildNodes, jcr:modifyProperties et jcr:removeChildNodes
  • Pour tous les nœuds situés sous jcr:content de tous les fragments de contenu :

    • jcr:addChildNodes, jcr:modifyProperties et jcr:removeChildNodes, jcr:removeNode

Ces privilèges remove doivent être administrés à l’aide des listes de contrôle d’accès, dans CRXDE Lite.

Les privilèges add et modify peuvent également être gérés en CRXDE Lite ou à l’aide de la console de gestion des utilisateurs.

Par exemple, la définition des privilèges remove pour un groupe content-authors-no-delete :

cf-delete-03

Sur cette page