Intégration d’Adobe Experience Manager Assetsà Adobe InDesign Server

Adobe Experience Manager Assets utilise:

  • Un proxy pour distribuer la charge de certaines tâches de traitement. Un proxy est une instance Experience Manager qui communique avec un programme de traitement du proxy pour accomplir une tâche spécifique, et avec d’autres instances Experience Manager pour diffuser les résultats.
  • Le programme de traitement du proxy définit et gère une tâche spécifique.
    Il peut s'agir de diverses tâches; par exemple, l’utilisation d’une balise InDesign Server pour traiter les fichiers.

Pour charger intégralement des fichiers dans Experience Manager Assets que vous avez créés avec Adobe InDesign, un proxy est utilisé. Cela utilise un worker de proxy pour communiquer avec Adobe InDesign Server, où les scripts sont exécutés pour extraire des métadonnées et générer divers rendus pour Experience Manager Assets. Le worker de proxy active la communication bidirectionnelle entre les instances InDesign Server et Experience Manager dans une configuration cloud.

REMARQUE

Adobe InDesign est proposé sous la forme de deux offres distinctes. Adobe de l’appli de bureau InDesigns utilisée pour concevoir des mises en page pour l’impression et la distribution numérique. Adobe InDesign Server vous permet de créer des documents automatisés par programmation en fonction de ce que vous avez créé avec InDesign. Il fonctionne comme un service offrant une interface à son moteur ExtendScript. Les scripts sont écrits dans ExtendScript, ce qui est similaire à JavaScript. Pour plus d’informations sur les scripts InDesign, voir https://www.adobe.com/devnet/indesign/documentation.html#idscripting.

Fonctionnement de l’extraction

Adobe InDesign Server peut être intégré à Experience Manager Assets afin que les fichiers INDD créés avec InDesign puissent être transférés, que des rendus puissent être générés, que tous les médias (par exemple, la vidéo) puissent être extraits et stockés en tant que ressources :

REMARQUE

Les versions précédentes de Experience Manager pouvaient extraire XMP et la miniature, maintenant tous les médias peuvent être extraits.

  1. Téléchargez votre fichier INDD vers Experience Manager Assets.

  2. Une structure envoie des scripts de commande à InDesign Server via SOAP (Simple Object Access Protocol).
    Ce script de commande permet d’effectuer les opérations suivantes :

    • Récupérer le fichier INDD.

    • Exécuter les commandes InDesign Server :

      • La structure, le texte et tous les fichiers multimédias sont extraits.
      • Des rendus PDF et JPG sont générés.
      • Des rendus HTML et IDML sont générés.
    • Republiez les fichiers obtenus dans Experience Manager Assets.

    REMARQUE

    IDML est un format XML qui effectue le rendu de tout le contenu du fichier InDesign. Il est stocké sous la forme d’un package compressé à l’aide de la compression ZIP. Pour plus d’informations, voir Formats d’échange d’InDesigns INX et IDML.

    ATTENTION

    Si InDesign Server n’est pas installé ou configuré, vous pouvez tout de même télécharger un fichier INDD dans Experience Manager. Toutefois, les rendus générés seront limités aux formats PNG et JPEG. Vous ne pourrez pas générer de code HTML ou .idml, ni générer des rendus de page.

  3. Après l’extraction et la génération du rendu :

    • La structure est identique à cq:Page (type de rendu).
    • Le texte et les fichiers extraits sont stockés dans Experience Manager Assets.
    • Tous les rendus sont stockés dans Experience Manager Assets, dans la ressource elle-même.

Intégration de InDesign Server à Experience Manager

Pour intégrer le InDesign Server à utiliser avec Experience Manager Assets et après avoir configuré votre proxy, vous devez :

  1. Installer InDesign Server.
  2. Si nécessaire, configurez le workflow Ressources du Experience Manager.
    Cette opération n’est nécessaire que si les valeurs par défaut ne sont pas adaptées à votre instance.
  3. Configurer un programme de traitement du proxy pour InDesign Server.

Installez le InDesign Server

Pour installer et démarrer InDesign Server à utiliser avec Experience Manager :

  1. Téléchargez et installez le fichier InDesign Server.

  2. Si nécessaire, vous pouvez personnaliser la configuration de votre instance InDesign Server.

  3. À partir de la ligne de commande, démarrez le serveur :

    <*ids-installation-dir*>/InDesignServer.com -port 8080

    Cela démarre le serveur avec le module complémentaire SOAP en écoute sur le port 8080. Tous les messages de journal et les résultats sont écrits directement dans la fenêtre de commande.

    REMARQUE

    Si vous souhaitez enregistrer les messages de sortie vers un fichier, puis utiliser une redirection ; par exemple, sous Windows :
    <ids-installation-dir>/InDesignServer.com -port 8080 > ~/temp/INDD-logfile.txt 2>&1

Configuration du workflow Experience Manager Assets

Experience Manager Assets dispose d’une ressource de mise à jour de gestion des actifs numériques de workflow préconfigurée, qui comprend plusieurs étapes de processus spécifiques à InDesign:

Ce workflow est configuré avec les valeurs par défaut qui peuvent être adaptées à votre configuration pour diverses instances d’auteur (il s’agit d’un workflow standard, aussi des informations supplémentaires sont disponibles sous Modifier un workflow). Si vous utilisez les valeurs par défaut (port SOAP compris), aucune configuration n’est nécessaire.

Après la configuration, le chargement de fichiers InDesign dans Experience Manager Assets (par l’une des méthodes habituelles) déclenche le workflow pour traiter la ressource et préparer les différents rendus. Testez votre configuration en chargeant un fichier INDD dans Experience Manager Assets pour confirmer que vous voyez les différents rendus créés par IDS sous <*your_asset*>.indd/Renditions

Extraction de médias

Cette étape commande l’extraction de médias à partir du fichier INDD.

Pour la personnaliser, vous pouvez modifier l’onglet Arguments dans l’étape Extraction de médias.

Arguments d’extraction de médias et chemins de scripts

Arguments d’extraction de médias et chemins de scripts

  • Bibliothèque ExtendScript : Il s’agit d’une simple bibliothèque de méthodes HTTP GET/POST, requise par les autres scripts.

  • Étendre les scripts : Vous pouvez spécifier différentes combinaisons de script ici. Si vous souhaitez que vos propres scripts soient exécutés sur InDesign Server, enregistrez-les à l’emplacement /apps/settings/dam/indesign/scripts.

ATTENTION

Ne modifiez pas la bibliothèque ExtendScript. Cette bibliothèque fournit la fonctionnalité HTTP requise pour communiquer avec Sling. Ce paramètre spécifie la bibliothèque à envoyer à InDesign Server pour l’utiliser ici.

Le script ThumbnailExport.jsx exécuté par l’étape du workflow Extraction des médias génère un rendu miniature au format JPG. Ce rendu est utilisé par l’étape du workflow Miniatures des processus afin de générer les rendus statiques requis par Experience Manager.

Vous pouvez configurer l’étape du workflow Miniatures des processus de manière à générer des rendus statiques de différentes tailles. Veillez à ne pas supprimer les valeurs par défaut, car elles sont requises par l’interface Experience Manager Assets. Enfin, l’étape de workflow Supprimer le rendu d’aperçu d’image supprime le rendu de miniature JPG, car il n’est plus nécessaire.

Extraction de page

Cela crée une page Experience Manager à partir des éléments extraits. Un gestionnaire d’extraction est utilisé pour extraire les données d’un rendu (actuellement HTML ou IDML). Ces données sont ensuite utilisées pour créer une page avec PageBuilder.

Pour la personnaliser, vous pouvez modifier l’onglet Arguments dans l’étape Extraction de page.

chlimage_1-96

  • Gestionnaire d’extraction de page : Dans la liste déroulante, sélectionnez le gestionnaire à utiliser. Un gestionnaire d’extraction fonctionne sur un rendu spécifique, sélectionné par un RenditionPicker associé (voir l’API ExtractionHandler).
    Dans une installation Experience Manager standard, les éléments suivants sont disponibles :

    • Gestionnaire d’extraction d’exportation IDML : Fonctionne sur le rendu IDML généré à l’étape MediaExtract .
  • Nom de page : Indiquez le nom que vous souhaitez attribuer à la page résultant du processus. Si vous laissez le champ vide, le nom est « page » (ou une variante si « page » existe déjà).

  • Titre de la page : Indiquez le titre que vous souhaitez attribuer à la page résultant du processus.

  • Chemin racine de la page : Chemin d’accès à l’emplacement racine de la page résultant du processus. Si vous laissez le champ vide, le nœud contenant les rendus de la ressource sera utilisé.

  • Modèle de page : Modèle à utiliser lors de la génération de la page résultant du processus.

  • Conception de page : Conception de page à utiliser lors de la génération de la page résultant du processus.

Configuration du worker de proxy pour InDesign Server

REMARQUE

Le programme de traitement réside sur une instance de proxy.

  1. Dans la console Outils, développez Configurations Cloud Services dans le volet de gauche. Développez ensuite Configuration de proxy Cloud.

  2. Double-cliquez sur IDS Worker pour ouvrir la configuration.

  3. Cliquez sur Modifier pour ouvrir la boîte de dialogue de configuration et définir les paramètres requis :

    proxy_idsworkerconfig

    • Pool IDS
      Points d’extrémité SOAP à utiliser pour communiquer avec InDesign Server. Vous pouvez ajouter, supprimer ou trier les éléments au besoin.
  4. Cliquez sur OK pour enregistrer.

Si InDesign Server et Experience Manager se trouvent sur des hôtes différents ou que l’une de ces applications ou les deux ne fonctionnent pas sur les ports par défaut, configurez l’externaliseur de liens Day CQ pour définir le nom d’hôte, le port et le chemin d’accès au contenu pour InDesign Server.

  1. Accédez à la console web à l’adresse https://[aem_server]:[port]/system/console/configMgr.

  2. Recherchez la configuration Day CQ Link Externalizer. Cliquez sur Modifier pour ouvrir.

  3. Les paramètres de l’externaliseur de liens permettent de créer des URL absolues pour le déploiement Experience Manager et pour InDesign Server. Utilisez le champ Domaines pour spécifier le nom d’hôte pour Adobe InDesign Server. Cliquez sur Enregistrer.

    Dans les URL absolues, utilisez localhost comme nom d’hôte pour votre instance locale (d’auteur) et comme nom d’hôte ou adresse IP pour l’instance de publication, comme illustré ci-dessous.

    Paramètre de l’externaliseur de lien

Activer le traitement parallèle des tâches pour InDesign Server

Vous pouvez désormais activer le traitement parallèle des tâches pour IDS. Déterminez le nombre maximal de tâches parallèles (x) qu’une InDesign Server peut traiter :

  • Sur une seule machine à multiprocesseur, le nombre maximal de tâches parallèles (x) qu’un InDesign Server peut traiter est inférieur au nombre de processeurs exécutant IDS.
  • Lorsque vous exécutez IDS sur plusieurs machines, vous devez compter le nombre total de processeurs disponibles (sur chaque ordinateur) et soustraire le nombre total d’ordinateurs.

Pour configurer le nombre de tâches parallèles d’IDS :

  1. Ouvrez l’onglet Configurations de la console Felix ; par exemple : https://[aem_server]:[port]/system/console/configMgr.

  2. Sélectionnez la file d’attente de traitement IDS sous Apache Sling Job Queue Configuration.

  3. Définissez :

    • Type - Parallel
    • Nombre max. de tâches parallèles - <*x*> (conformément au calcul ci-dessus)
  4. Enregistrez ces modifications.

  5. Pour activer la prise en charge multi-session pour Adobe CS6 et versions ultérieures, cochez la case enable.multisession.name sous la configuration com.day.cq.dam.ids.impl.IDSJobProcessor.name.

  6. Créez un groupe de x traitement IDS en ajoutant des points d’extrémité SOAP à la configuration du traitement IDS.

    Si plusieurs machines exécutent InDesign Server, ajoutez des points d’entrée SOAP (nombre de processeurs par ordinateur -1) pour chaque machine.

REMARQUE

Lorsque vous travaillez avec un groupe de travailleurs, vous pouvez activer la liste bloquée des travailleurs IDS.

Pour ce faire, cochez la case enable.retry.name sous la configuration com.day.cq.dam.ids.impl.IDSJobProcessor.name, ce qui permet de nouvelles tentatives pour les tâches IDS.

En outre, sous la configuration com.day.cq.dam.ids.impl.IDSPoolImpl.name , définissez une valeur positive pour le paramètre max.errors.to.blacklist qui détermine le nombre de tentatives pour une tâche avant qu’un IDS ne soit exclu de la liste des gestionnaires de tâches.

Par défaut, après le temps configurable (retry.interval.to.whitelist.name) en minutes, le programme de travail IDS est revalidé. Si le programme de traitement est en ligne, il est retiré de la liste bloquée.

Activation de la prise en charge de InDesign Server 10.0 ou version ultérieure

Pour InDesign Server 10.0 ou version ultérieure, procédez comme suit pour activer la prise en charge multi-session.

  1. Ouvrez Configuration Manager à partir de votre instance Experience Manager Assets https://[aem_server]:[port]/system/console/configMgr.
  2. Modifiez la configuration de com.day.cq.dam.ids.impl.IDSJobProcessor.name.
  3. Sélectionnez l’option ids.cc.enable, puis cliquez sur Enregistrer.
REMARQUE

Pour l’intégration de InDesign Server à Experience Manager Assets, utilisez un processeur à plusieurs coeurs, car la fonctionnalité de prise en charge de session nécessaire à l’intégration n’est pas prise en charge sur les systèmes à un seul coeur.

Configuration des Experience Manager informations d’identification

Vous pouvez modifier les informations d’identification d’administrateur par défaut (nom d’utilisateur et mot de passe) pour accéder à InDesign Server à partir de votre déploiement Experience Manager sans interrompre l’intégration à InDesign Server.

  1. Accédez à /etc/cloudservices/proxy.html.
  2. Dans la boîte de dialogue, indiquez le nouveau nom d’utilisateur et le nouveau mot de passe.
  3. Enregistrez les identifiants.

Sur cette page