Bonnes pratiques pour surveiller le déploiement de Adobe Experience Manager Assets

Du point de vue Experience Manager Assets, la surveillance doit inclure l’observation et la création de rapports sur les processus et technologies suivants :

  • Processeur du système
  • Utilisation de la mémoire système
  • E/S du disque système et temps d’attente
  • E/S du réseau
  • MBeans JMX pour l’utilisation du tas et les processus asynchrones, tels que les workflows
  • Contrôles de l’intégrité de la console OSGi

En règle générale, Experience Manager Assets peut être surveillé de deux façons : surveillance en direct et surveillance à long terme.

Surveillance en direct

La surveillance en temps réel est conseillée lors de la phase de test des performances de votre développement ou en cas de charges élevées afin de comprendre les caractéristiques de performance de votre environnement. Typiquement, différents outils peuvent être utilisés pour la surveillance en temps réel. Voici quelques recommandations :

  • Visual VM : Visual VM vous permet d’afficher des informations détaillées sur la machine virtuelle Java, y compris l’utilisation du processeur et de la mémoire Java. En outre, il vous permet d’échantillonner et d’évaluer le code qui s’exécute sur un déploiement.

  • Top : Top est une commande Linux ouvrant un tableau de bord qui affiche des statistiques d’utilisation, notamment sur le processeur, la mémoire et les E/S. Vous obtenez ainsi une vue d’ensemble de ce qui se produit sur une instance.

  • Htop : Htop est un utilitaire qui permet de visualiser les processus de manière interactive. Il permet de disposer d’informations détaillées sur l’utilisation du processeur et de la mémoire en plus des informations fournies par Top. Htop peut être installé sur la plupart des systèmes Linux en utilisant yum install htop ou apt-get install htop.

  • Iotop : Iotop fournit un tableau de bord détaillé sur l’utilisation des disques en lecture/écriture. Il fournit des informations détaillées sur les processus qui utilisent les E/S sur les disques ainsi que le volume utilisé. Iotop peut être installé sur la plupart des systèmes Linux en utilisant yum install iotop ou apt-get install iotop.

  • Iftop : Iftop affiche des informations détaillées sur l’utilisation des ports ethernet et réseau. Iftop affiche des statistiques par canal de communication sur les entités utilisant Ethernet et la quantité de bande passante utilisée. Iftop peut être installé sur la plupart des systèmes Linux en utilisant yum install iftop ou apt-get install iftop.

  • Java Flight Recorder (JFR) : JFR est un outil Oracle pouvant être utilisé gratuitement dans les environnements qui ne sont pas destinés à la production. Pour plus d’informations, voir Comment utiliser l’enregistreur de vol Java pour diagnostiquer les problèmes d’exécution CQ.

  • Experience Manager error.log fichier : Vous pouvez examiner le Experience Manager error.log fichier pour en savoir plus sur les erreurs consignées dans le système. Utilisez la commande tail -F quickstart/logs/error.log pour identifier les erreurs à étudier.

  • Console d’administration des workflow : utilisez la console d’administration des workflow pour suivre les workflow en retard ou bloqués.

En règle générale, vous utilisez ces outils ensemble pour obtenir une idée complète des performances de votre déploiement Experience Manager.

REMARQUE

Il s’agit d’outils standard qui ne sont pas pris en charge directement par Adobe. En outre, ils ne requièrent pas de licences supplémentaires.

chlimage_1-33

Figure : Surveillance en direct à l’aide de l’outil Visual VM.

chlimage_1-32

Surveillance à long terme

La surveillance à long terme d’un déploiement Experience Manager implique la surveillance pendant une plus longue durée des mêmes parties que celles qui sont surveillées en direct. Cela implique également de définir des alertes spécifiques à votre environnement.

Agrégation des journaux et création de rapports

Plusieurs outils sont disponibles pour agréger les journaux, par exemple Splunk™ et Elastic Search, Logstash et Kabana (ELK). Pour évaluer la disponibilité de votre déploiement Experience Manager, il est important que vous compreniez les événements de journal spécifiques à votre système et que vous créiez des alertes en fonction de ces événements. Une bonne connaissance de vos pratiques de développement et d’exploitation peut vous aider à mieux comprendre comment optimiser votre processus d’agrégation des journaux pour générer des alertes critiques.

Surveillance de l’environnement

La surveillance de l’environnement implique de surveiller les éléments suivants :

  • Débit réseau
  • E/S disque
  • Mémoire
  • Utilisation du processeur
  • MBeans JMX
  • Sites web externes

Des outils externes sont nécessaires, par exemple NewRelic™ et AppDynamics™ pour la surveillance de chaque élément. Vous pouvez, avec ces outils, définir des alertes spécifiques à votre système, par exemple, en cas d’utilisation intensive du système, pour la sauvegarde des workflow, en cas d’échec des contrôles de l’intégrité ou d’accès non authentifiés à votre site web. Adobe ne recommande pas un outil plutôt qu’un autre. Choisissez l’outil qui correspond le plus à vos besoins et utilisez-le pour la surveillance des éléments indiqués ici.

Surveillance des applications internes

La surveillance des applications internes comprend la surveillance des composants d’application qui constituent la pile Experience Manager, y compris JVM, le référentiel de contenu et la surveillance par le biais du code d’application personnalisé créé sur la plateforme. En général, elle se fait via les Mbeans JMX qui peuvent être contrôlés directement par de nombreuses et solutions de contrôle populaires telles que SolarWinds ™, HP OpenView™, Hyperic™, Zabbix™ et bien d’autres encore. Pour les systèmes ne prenant pas en charge une connexion directe avec JMX, vous pouvez écrire des scripts shell pour extraire les données JMX et les présenter à ces systèmes dans un format intelligible pour eux.

Par défaut, l’accès à distance aux Mbeans JMX n’est pas activé. Pour plus d’informations sur la surveillance via JMX, reportez-vous à la section Surveillance et gestion à l’aide de la technologie JMX.

Souvent, il faut une valeur de référence pour que la surveillance des statistiques soit efficace. Pour créer une valeur de référence, observez le système dans des conditions de fonctionnement normales pendant une période de temps prédéfinie, puis identifiez la mesure normale.

Surveillance JVM

Comme pour toute pile d’applications Java, Experience Manager dépend des ressources qui lui sont fournies via la machine virtuelle Java sous-jacente. Vous pouvez suivre l’état de ces ressources via les MXBeans de plateforme présentés par JVM. Pour plus d’informations sur les MXBeans, reportez-vous à la section Utilisation du serveur MBean de plateforme et des MXBeans de plateforme.

Voici quelques paramètres de base que vous pouvez surveiller pour JVM :

Mémoire

  • MBean: lava.lang:type=Memory
  • URL : /system/console/jmx/java.lang:type=Memory
  • Instances : tous les serveurs
  • Seuil d’alarme : lorsque l’utilisation de la mémoire allouée ou non allouée sur le tas dépasse de 75 % la mémoire maximale correspondante.
  • Définition de l’alarme : la mémoire système est insuffisante ou il y a une fuite de mémoire dans le code. Analysez une image mémoire des threads pour trouver une définition.
REMARQUE

Les informations fournies par ce bean sont exprimées en octets.

Threads

  • MBean : java.lang:type=Threading
  • URL : /system/console/jmx/java.lang:type=Threading
  • Instances : tous les serveurs
  • Seuil d’alarme : lorsque le nombre de threads est supérieur de 150 % à la valeur de référence.
  • Définition de l’alarme : un processus de fuite est actif ou une opération inefficace consomme un très grand nombre de ressources. Analysez une image mémoire des threads pour trouver une définition.

SurveillerExperience Manager

Experience Manager présente également un ensemble de statistiques et d’opérations via JMX. Elles peuvent vous aider à évaluer l’état de santé du système et à identifier les éventuels problèmes avant qu’ils n’affectent les utilisateurs. Pour plus d’informations, voir documentation sur Experience Manager MBeans JMX.

Voici quelques paramètres de référence que vous pouvez surveiller pour Experience Manager:

Agents de réplication

  • MBean : com.adobe.granite.replication:type=agent,id=”<AGENT_NAME>”

  • URL : /system/console/jmx/com.adobe.granite.replication:type=agent,id=”<AGENT_NAME>"

  • Instances : un auteur et toutes les instances de publication (pour les agents de purge)

  • Seuil d’alarme : lorsque QueueBlocked true a la valeur ou lorsque la valeur de QueueNumEntries est supérieure de 150 % à la valeur de référence.

  • Définition de l’alarme : une file d’attente est bloquée dans le système, indiquant que la cible de réplication n’est pas active ou qu’elle est hors d’atteinte. Très souvent, les problèmes d’infrastructure ou de réseau provoquent la mise en attente d’un nombre excessif d’entrées, ce qui peut affecter les performances du système.

REMARQUE

Pour les paramètres MBean et URL, remplacez <AGENT_NAME> par le nom de l’agent de réplication que vous souhaitez surveiller.

Décompte du nombre de sessions

  • MBean : org.apache.jackrabbit.oak:id=7,name="OakRepository Statistics",type="RepositoryStats"
  • URL : /system/console/jmx/org.apache.jackrabbit.oak:id=7,name="OakRepository Statistics",type="RepositoryStats"
  • Instances : tous les serveurs
  • Seuil d’alarme : lorsque la valeur des sessions ouvertes dépasse de 50 % la valeur de référence.
  • Définition de l’alarme : des sessions peuvent avoir été ouvertes via un élément de code et n’avoir jamais été fermées. Cela peut se produire au fil du temps et finir par provoquer des fuites de mémoire dans le système. Si le nombre de sessions peut fluctuer dans un système, il ne doit pas croître de façon continue.

Contrôles de l’intégrité

Les contrôles de l’intégrité disponibles dans le tableau de bord des opérations ont des MBeans JMX correspondants pour la surveillance. Vous pouvez toutefois créer des contrôles personnalisés pour disposer de statistiques supplémentaires sur le système.

Voici plusieurs contrôles de l’intégrité prêts à l’emploi qui pourront vous être utiles :

  • Contrôles système

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=systemchecks,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name=systemchecks,type=HealthCheck
    • Instances : un auteur, tous les serveurs de publication
    • Seuil d’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : l’état de l’une des mesures est défini sur AVERTISSEMENT ou CRITIQUE. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur l’origine du problème.
  • File d’attente de réplication

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=replicationQueue,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name=replicationQueue,type=HealthCheck
    • Instances : un auteur, tous les serveurs de publication
    • Seuil d’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : l’état de l’une des mesures est défini sur AVERTISSEMENT ou CRITIQUE. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur la file d’attente à l’origine du problème.
  • Performances des réponses

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=requestsStatus,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name=requestsStatus,type=HealthCheck
    • Instances : tous les serveurs
    • Durée de l’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : l’état de l’une des mesures est défini sur AVERTISSEMENT ou CRITIQUE. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur la file d’attente à l’origine du problème.
  • Performances des requêtes

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=queriesStatus,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name= queriesStatus,type=HealthCheck
    • Instances : un auteur, tous les serveurs de publication
    • Seuil d’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : une ou plusieurs requêtes s’exécutent lentement dans le système. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur les requêtes à l’origine du problème.
  • Lots actifs

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=inactiveBundles,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name=inactiveBundles,type=HealthCheck
    • Instances : tous les serveurs
    • Seuil d’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : des lots OSGi non résolus ou inactifs sont présents dans le système. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur les lots à l’origine du problème.
  • Erreurs de journal

    • MBean : org.apache.sling.healthcheck:name=logErrorHealthCheck,type=HealthCheck
    • URL : /system/console/jmx/org.apache.sling.healthcheck:name=logErrorHealthCheck,type=HealthCheck
    • Instances : tous les serveurs
    • Seuil d’alarme : lorsque l’état n’est pas OK.
    • Définition de l’alarme : les fichiers journaux comportent des erreurs. Vérifiez l’attribut de journal pour en savoir plus sur l’origine du problème.

Problèmes courants et résolutions

Dans le processus de surveillance, si vous rencontrez des problèmes, voici quelques tâches de dépannage que vous pouvez effectuer pour résoudre des problèmes courants avec les déploiements de Experience Manager :

  • Si vous utilisez TarMK, exécutez souvent la compression Tar. Pour plus d’informations, voir Maintenance du référentiel.

  • Vérifiez les OutOfMemoryError logs. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Analyse des problèmes de mémoire.

  • Consultez les journaux pour vérifier les références aux requêtes non indexées, ou aux parcours d’arborescence ou d’index. Ils signalent les requêtes non indexées ou indexées de façon inappropriée. Pour connaître les bonnes pratiques relatives à l’optimisation des performances des requêtes et de l’indexation, voir Bonnes pratiques relatives aux requêtes et à l’indexation.

  • Utilisez la console d’administration des workflow pour vérifier que vos workflow se comportent comme prévu. Si possible, regroupez plusieurs workflow en un seul.

  • Revoyez la surveillance en temps réel et recherchez toute congestion supplémentaire ou recherchez les processus fortement consommateurs de certaines ressources spécifiques.

  • Examinez les points de sortie du réseau client et les points d’entrée vers le réseau de déploiement Experience Manager, y compris le dispatcher. Ce sont souvent des zones de congestion. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Considérations relatives aux ressources réseau.

  • Augmentez la taille de votre serveur Experience Manager. Votre déploiement Experience Manager n’est peut-être pas suffisamment dimensionné. L’assistance clientèle d’Adobe peut vous aider à déterminer si votre serveur est de taille inférieure.

  • Consultez les fichiers access.log et error.log pour trouver les entrées situées autour du moment où le problème est survenu. Recherchez des indices susceptibles d’indiquer la présence d’anomalies au niveau du code personnalisé. Ajoutez-les à la liste d’événements à surveiller.

Sur cette page