Éditeur en bloc

Dernière mise à jour : 2023-05-04
  • Créé pour :
  • Admin
ATTENTION

AEM 6.4 a atteint la fin de la prise en charge étendue et cette documentation n’est plus mise à jour. Pour plus d’informations, voir notre période de support technique. Rechercher les versions prises en charge here.

L’éditeur en bloc permet une modification très efficace lorsque le contexte visuel de la page n’est pas nécessaire, car il vous permet d’effectuer les opérations suivantes :

  • de chercher (et d’afficher) le contenu de plusieurs pages, à l’aide du langage de requête de Google (Google Query Language, GQL) ;
  • de modifier directement ce contenu dans l’éditeur en bloc ;
  • d’enregistrer les modifications (dans les pages d’origine) ;
  • d’exporter ce contenu vers un fichier de feuille de calcul de données séparées par des tabulations (.tsv).
REMARQUE

Vous pouvez également importer du contenu dans le référentiel, mais cette option est désactivée par défaut pour l’éditeur en bloc comme disponible dans la variable Outils console.

Cette section décrit comment utiliser l’éditeur en bloc dans la console Outils. En général, les administrateurs utilisent l’éditeur en bloc pour chercher et modifier différents éléments. Cette opération est effectuée en renseignant le tableau à l’aide d’une requête GQL, puis en sélectionnant les éléments de contenu sur lesquels travailler. Les créateurs utilisent généralement l’éditeur en bloc dans le cadre d’une application d’éditeur en bloc personnalisée par le biais du composant Liste de produits.

ATTENTION

Avec le abandon de l’interface utilisateur classique dans AEM 6.4, l’éditeur en bloc a également été abandonné et, par conséquent, Adobe ne prévoit pas d’améliorer davantage l’éditeur en bloc.

Exemple de cas d’utilisation pour l’éditeur en bloc

Par exemple, si vous avez besoin de tous les noms et adresses électroniques des utilisateurs qui ont rempli une enquête spécifique, l’éditeur en bloc peut fournir ces informations et vous pouvez les exporter dans une feuille de calcul.

Le site web de Geometrixx fournit un exemple illustrant ce cas pratique :

  1. Accédez au Assistance puis à la page Satisfaction de la clientèle enquête.

  2. Modifiez le paragraphe Début du formulaire. Dans la boîte de dialogue, cliquez sur Avancé , développez l’onglet Configuration d’action, puis cliquez sur Afficher les données….

    customSurvey

  3. L’éditeur en bloc est entièrement personnalisable, même si, dans cet exemple, il ne permet pas aux utilisateurs de modifier le contenu, mais seulement d’exporter les informations vers une feuille de calcul.

    bulkeditor

Utilisation de l’éditeur en bloc

L’éditeur en bloc vous permet d’effectuer les opérations suivantes :

Recherche et modification de contenu

Pour utiliser l’éditeur en bloc afin de modifier plusieurs éléments simultanément :

  1. Dans le Outils , cliquez sur la console Importateurs pour le développer.
  2. Double-cliquez sur le Éditeur en bloc pour l’ouvrir.
  3. Saisissez vos exigences de sélection :
Champ Propriété
Chemin racine Indique le chemin racine que recherche l’éditeur en bloc.
Par exemple, /content/geometrixx/en. L’éditeur en bloc effectue une recherche dans tous les nœuds enfants.
Paramètres de requête À l’aide des paramètres GQL, saisissez la chaîne de recherche que l’éditeur en bloc doit rechercher dans le référentiel ; par exemple, type:Page recherche toutes les pages du chemin racine, text:professional recherche toutes les pages qui contiennent le mot « professional » et "jcr:title":English recherche toutes les pages dont le titre est « English ». Vous pouvez rechercher uniquement des chaînes.
Case à cocher Mode Contenu Cochez cette case pour lire les propriétés dans le sous-nœud jcr:content des résultats de recherche, s’il existe. À utiliser uniquement pour des pages. Les noms de propriété comportent le préfixe "jcr:content/"
Propriétés/Colonnes Cochez les cases correspondant aux propriétés que l’éditeur en bloc doit renvoyer. Les propriétés que vous sélectionnez sont les titres de colonne dans le volet de résultats. Par défaut, le chemin du noeud est affiché dans les résultats.
Propriétés / Colonnes personnalisées Saisissez d’autres propriétés qui ne sont pas répertoriées dans le champ Propriétés/Colonnes. Ces propriétés personnalisées s’affichent dans le volet de résultats. Vous pouvez ajouter plusieurs propriétés en les séparant par des virgules. Remarque : si vous ajoutez une propriété personnalisée qui n’existe pas encore, la gestion de contenu Web AEM affiche une cellule vide. Lorsque vous modifiez la cellule vide et que vous l’enregistrez, la propriété est ajoutée au nœud. La propriété nouvellement créée doit respecter les contraintes de type de noeud et les espaces de noms de propriété.

Par exemple :

searchfilter

  1. Cliquez sur Rechercher. L’éditeur en bloc affiche les résultats.

    Pour l’exemple ci-dessus, toutes les pages qui correspondent aux critères de recherche sont renvoyées et affichées avec les colonnes demandées.

    chlimage_1-238

  2. Apportez les modifications nécessaires en double-cliquant dans une cellule.

    srchresult

  3. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications (le bouton Enregistrer est activé une fois que vous avez modifié une cellule).

    ATTENTION

    Les modifications que vous apportez sont écrites dans le contenu du référentiel, par exemple la page référencée dans Chemin d’accès.

Paramètres de requête GQL supplémentaires

  • path : effectue une recherche uniquement sur les nœuds sous ce chemin d’accès. Si vous spécifiez plusieurs termes avec un préfixe de chemin d’accès, seul le dernier terme sera pris en compte.
  • type : renvoie uniquement les nœuds des types déterminés. Cela inclut le type principal, ainsi que les types Mixin. Vous pouvez spécifier plusieurs types de nœuds séparés par des virgules. GQL renvoie les noeuds de l’un des types spécifiés.
  • order : organise le résultat en fonction des propriétés données. Vous pouvez spécifier plusieurs noms de propriété séparés par des virgules. Pour contrôler le résultat dans l’ordre descendant, ajoutez simplement le préfixe « - » (moins) au nom de la propriété. Par exemple : order:-nom. Si vous utilisez un signe « + » (plus), le résultat est renvoyé dans l’ordre ascendant, qui est également le l’ordre par défaut.
  • limit : limite le nombre de résultats à l’aide d’un intervalle. Par exemple : limit:10…20. Notez que l’intervalle est basé sur zéro, le début étant inclusif et la fin, exclusive. Vous pouvez également spécifier un intervalle ouvert :limit:10… ou limit:…20. Si les points sont omis et qu’une seule valeur est spécifiée, GQL renvoie, au maximum, ce nombre de résultats. Par exemple : limit:10 (renvoie les 10 premiers résultats).

Exportation de contenu

Vous pouvez avoir besoin d’exporter du contenu et d’y apporter des modifications dans une feuille de calcul Excel. Par exemple, vous pouvez exporter une liste de diffusion et modifier l’indicatif régional de tous les numéros de téléphone répertoriés directement dans Excel, ajouter des lignes supplémentaires, etc.

Pour exporter du contenu :

  1. Recherchez du contenu comme décrit dans Recherche et modification de contenu.

  2. Cliquez sur Exporter pour exporter les modifications dans une feuille de calcul Excel de données séparées par des tabulations. AEM WCM vous demande où vous souhaitez télécharger le fichier.

    REMARQUE

    Par défaut, les modifications sont codées en Windows-1252 (également appelé « CP-1252 »). Vous pouvez cocher UTF-8 pour exporter les modifications au format UTF-8.

    srchrsesultexport

  3. Sélectionnez l’emplacement et confirmez que vous souhaitez télécharger le fichier.

  4. Une fois que vous avez téléchargé le fichier, vous pouvez l’ouvrir dans votre tableur, par exemple, Microsoft Excel. Le tableur importe le fichier et le convertit au format tableur.

    exportinexcel

Importation de contenu

Par défaut, la fonctionnalité d’importation est masquée lorsque vous ouvrez l’éditeur en bloc. Il suffit d’ajouter le paramètre hib=false à l’adresse URL pour afficher le bouton Importer dans la page Éditeur en bloc. Vous pouvez importer du contenu à partir de n’importe quel fichier de données séparées par des tabulations (.tsv). Pour que l’importation fonctionne correctement, les en-têtes de colonne (première ligne de cellules) doivent correspondre aux en-têtes de colonne du tableau dans lequel vous importez.

REMARQUE

Lorsque vous réimportez le contenu, vous effacez le contenu existant de ces nœuds. Veillez à ne pas remplacer des informations importantes.

Pour importer du contenu :

  1. Ouvrez l’éditeur en bloc.

  2. Ajoutez ?hib=false à l’URL, par exemple :

    http://localhost:4502/etc/importers/bulkeditor.html?hib=false

  3. Cliquez sur Importer.

  4. Sélectionnez le fichier .tsv. Les données sont importées dans le référentiel.

Sur cette page