Cache de données de réponse

Le serveur Platform met en cache toutes les images de réponse et certaines données texte sur le disque, sauf si une demande est marquée comme non mise en cache.

L’emplacement du cache disque du serveur Platform est défini avec PS::cache.rootPaths.

Pour les applications présentant des taux d’accès au cache élevés, vous pouvez augmenter les performances et la capacité du serveur en répartissant le cache de données de réponse entre plusieurs périphériques de disque. Pour ce faire, créez un dossier racine de cache sur chaque disque et enregistrez-le dans PS::cache.rootPaths.

PS::cache.maxSize indique la taille totale de toutes les entrées de cache, sans tenir compte de la surcharge du système de fichiers. La quantité d’espace disque réellement requise dépend des propriétés du système de fichiers, telles que la taille du bloc de disque, et le nombre d’entrées de cache. Il est recommandé de réserver deux fois plus d’espace disque pour le cache disque HTTP que la quantité spécifiée par PS::cache.maxSize. Un algorithme récemment utilisé est utilisé pour maintenir la quantité de données mises en cache dans la limite.

Outre PS::cache.maxSize, le cache de réponse est également géré en limitant le nombre maximal d’entrées de cache avec PS::cache.maxEntries. Sous Linux, ce paramètre doit spécifier une valeur ne dépassant pas le nombre d’inodes disponibles sur la partition de cache.

REMARQUE

Le serveur Platform conserve un index de cache en mémoire. La taille de cet index est de 32 octets par rapport à la valeur de PS::cache.maxEntries. Vous devrez peut-être augmenter la taille du tas du serveur de plateformes pour accueillir les caches plus volumineux.

Le système utilise un fichier d’index de cache qui est enregistré sur le disque lorsque le serveur est arrêté de manière ordonnée. En cas d’événements inattendus tels qu’une panne d’alimentation, ce fichier peut ne pas être enregistré. En outre, il peut s’écouler plusieurs minutes avant que le serveur Platform ne soit prêt.

Sur cette page