Variables personnalisées

La partie requête des requêtes et la vignette ::Chaînes de modificateur peuvent inclure des variables définies par l’utilisateur.

$ name = value

name - Nom de variable. Peut se composer de n’importe quelle combinaison de caractères alpha, de chiffres et de caractères sûrs, à l’exclusion de $.

value - Valeur à laquelle la variable doit être définie (chaîne).

Les variables sont définies de la même manière que les autres commandes du serveur, à l’aide de la syntaxe ci-dessus. Les variables doivent être définies avant de pouvoir être référencées. Variables définies dans vignette::Modifier peut être référencé dans la requête d’URL, et inversement.

REMARQUE

value doit être codé URL à un seul passage pour une transmission HTTP sécurisée. Un codage double est requis si value est retransmis par HTTP. C’est le cas lorsque value est remplacé par une requête étrangère imbriquée.

Les variables sont référencées en incorporant le nom de la variable (encadré d’un début et d’une fin). $) n’importe où dans les valeurs de commande. Par exemple, entre la variable = en suivant le nom de la commande et les & ou la fin de la requête. Le serveur remplace chacune de ces occurrences de $ name$ avec string. Il n’y a aucune substitution sur les occurrences de $ name$ dans les noms de commande (avant le signe égal d’une commande) et dans la partie chemin de la requête.

Les variables personnalisées peuvent ne pas être imbriquées. Toutes les occurrences de $ name$ dans string ne sont pas substituées. Par exemple, le fragment de requête $var2=apple&$var1=my$var2$tree&text=$var1$ est résolu sur text=my$var2$tree.

$ n’est pas un caractère réservé ; il peut se produire autrement dans la requête. Par exemple : src=my$texture$file.tif est une commande valide (en supposant qu’une entrée de catalogue de matières ou un fichier de texture nommé my$texture$file.tif existe), alors que wid=$number$ n’est pas , car wid= nécessite un argument numérique.

Sur cette page